Turo Canada lance son service d’autopartage en Colombie-Britannique

Turo Canada lance son service d’autopartage en Colombie-Britannique

Actif depuis avril 2016 en Alberta, en Ontario et au Québec, Turo Canada lance son service d’autopartage en Colombie-Britannique. Cette plateforme collaborative de location de voiture met en contact les propriétaires de voitures locaux avec des voyageurs (locaux ou internationaux) qui recherchent le véhicule idéal une fois rendus à destination.

Dans l’ensemble du Canada, Turo compte 220 000 utilisateurs inscrits, dont 75 000 au Québec, soit 34 % du marché canadien. Ainsi, 6500 véhicules sont inscrits depuis le lancement canadien du service, dont 3000 se trouvent au Québec.

Sirius: Application

«La Colombie-Britannique est l’une des principales destinations de voyage au Canada et à travers le monde. Avec sa grande culture de plein air, la forte pénétration de l’autopartage et les nombreux voyages transfrontaliers qui s’y déroulent, la Colombie-Britannique est un marché naturel pour Turo», a déclaré par voie de communiqué Cédric Mathieu, directeur de Turo Canada. «Cette province est déjà très active dans notre communauté depuis notre lancement initial : plus de 7 % de la communauté Turo sont des résidents de la Colombie-Britannique qui utilisent la plateforme Turo dans d’autres provinces et aux États-Unis.»

Turo s’est associée avec des entrepreneurs indépendants de l’industrie de la location de voitures dans cette première étape de son expansion en Colombie-Britannique, afin de respecter les règlements relatifs aux assurances de cette province canadienne. Ces fournisseurs feront découvrir leurs parcs de voitures à la communauté de Turo et fourniront leur propre assurance de location commerciale aux voyageurs.

Carrières Auto

Turo peut compter sur une multitude de modèles dont des Tesla Model S, des Mercedes CLA et des Porsche Panamera. D’autres véhicules se rajouteront dans les prochaines semaines, selon l’entreprise de l’économie collaborative.

Par ailleurs, Turo a recueilli 92 millions $ récemment auprès d’investisseurs de premier plan, y compris le constructeur Daimler, portant le financement total de l’entreprise à 193 millions $. Laquelle somme servira à améliorer l’expérience client, stimuler l’acquisition de clientèle et développer la marque à l’échelle mondiale.  

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

Paul-Robert Raymond

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.

écrire un commentaire

<