TalkAUTO 2019

TalkAUTO 2019 et le data : l’or d’aujourd’hui… et de demain

En tant que tel, le véhicule peut lui aussi renseigner sur les conditions routières, météorologiques et environnementales, voire sur celles de la circulation et sur les modèles de trafic. 

 

Tout le monde va s’y intéresser, alors faites-le donc

Tout le monde va un jour ou l’autre s’intéresser – s’il ne le fait pas déjà – aux données recueillies par les véhicules. On pense évidemment aux constructeurs qui les fabriquent et aux compagnies qui les assurent, mais Mme Scassa ajoute à la liste les compagnies de télécommunications, les entreprises de location de véhicules, les ateliers de réparation, les agences de marketing, les créateurs de nouveaux produits ou de services dérivés. 

Au-delà du secteur privé, le secteur public sera également fortement intéressé – encore une fois, s’il ne l’est pas déjà. Cette fois, on n’a qu’à penser aux ministères concernés par le transport et la sécurité routière, de même qu’aux organismes provinciaux ou municipaux responsables de l’entretien des infrastructures, de la circulation, du transit, de la planification urbaine, des enquêtes après accident… alouette.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page