Spinelli Lexus Lachine : le seul récipiendaire québécois du prix Élite conquête de l’excellence Lexus 2018

Spinelli Lexus Lachine : le seul récipiendaire québécois du prix Élite conquête de l’excellence Lexus 2018

Chaque année, Lexus récompense ses concessionnaires qui se sont distingués par leur professionnalisme et leur engagement hors-pair. Au Québec, Spinelli Lexus Lachine est la seule concession Lexus a remporter ce prix.

Les concessionnaires Lexus qui remportent ce prix se démarquent sur différents aspects, dont entre autres la vente de véhicules neufs et d’occasion, la part de marché et leur efficacité sur le plan des opérations.

Sirius: Application

 

Lexus Spinelli Lachine

Une question de culture d’entreprise

«Nous sommes excessivement fiers de remporter ce prix», affirme Charles Bari, gérant général de Spinelli Lexus Lachine.

«Tous les départements ont mis la main à la pâte et ceci est le fruit de notre approche centrée sur l’expérience que vivent nos employés chez nous. Si les employés sont heureux, ceci se reflète sur l’expérience-client. Cette reconnaissance est le point culminant qui souligne notre performance et nous conforte dans le choix de notre culture d’entreprise.»

Ce prix est accompagné d’un montant que le constructeur accorde à la concession pour organiser une activité de reconnaissance auprès de ses employés. Activité qui se tiendra dans les mois à venir, confie M. Bari.

 

Neuf gagnants

Au total, neuf gagnants se sont mérité le prix Élite conquête de l’excellence Lexus 2018 à travers le pays…

  1. Lexus Downtown (Toronto, Ontario)
  2. Erin Park Lexus (Mississauga, Ontario)
  3. Lexus South Pointe (Edmonton, Alberta)
  4. Lexus of Edmonton (Edmonton, Alberta)
  5. Lexus of London (London, Ontario)
  6. Spinelli Lexus Lachine (Lachine, Québec)
  7. Open Road Lexus – Port Moody (Port Moody, Colombie-Britannique)
  8. Ens Lexus (Saskatoon, Saskatchewan)
  9. Taylor Lexus (Regina, Saskatchewan)

À propos de l'auteur

Paul-Robert Raymond

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.

écrire un commentaire

<