Sondage : les Américains roulent moins, mais ils tiennent toujours autant à leurs véhicules

Pour bien des gens, la pandémie de coronavirus a réduit drastiquement les déplacements au travail, à l’école et dans les magasins. Daprès un sondage réalisé par la société PEMCO Mutual Insurance, près des trois quarts des automobilistes du nord-ouest des États-Unis affirment utiliser beaucoup moins leurs véhicules. Le même sondage révèle cependant quils ne sont pas près de sen séparer pour autant.

Dans ce sondage, dont les résultats ont été dévoilés le 18 novembre par voie de communiqué, nous apprenons, entre autres, que 63 % des résidents des villes de Seattle et de Portland, sur la côte ouest-américaine, conduisent leurs véhicules beaucoup moins souvent. Par contre, 76 % de ces répondants se disent heureux de posséder ces véhicules, même sils sont à larrêt devant leur maison.

Ce sondage nous apprend également que 85 % de ces répondants ne peuvent imaginer leur vie sans un véhicule de promenade. Ce pourcentage a dailleurs peu changé depuis 2015 comparativement aux résultats obtenus cette année-là dans un sondage similaire de PEMCO.

Par ailleurs, 44 % des personnes interrogées croient que les transports publics ne sont pas sûrs actuellement à cause de la COVID-19, ce qui justifierait lemploi accru de véhicules privés.

Dealer

Toutefois, les points de vue ne sont pas tous aussi fatalistes. PEMCO nous apprend que la moitié des répondants (50 %) estiment quen travaillant désormais davantage à la maison, ils seront en mesure de posséder moins de véhicules.

 

Les femmes tiennent à leur véhicule

Les femmes semblent, par ailleurs, plus enclines à posséder un véhicule. À Seattle, 67 % des femmes interrogées ont affirmé quil serait un peu, moyennement ou très difficile de se défaire dun véhicule, comparativement à 60 % des répondants masculins. À Portland, les pourcentages de ces deux groupes de répondants atteignaient respectivement 69 et 61 %.

 

Écolo aussi

La conscience environnementale des conducteurs semble toutefois être à la hausse. En 2015, pas plus de 9 % des résidents de Seattle justifiaient leur choix de ne plus utiliser un véhicule de promenade pour se déplacer par son impact environnemental. Aujourdhui, ce pourcentage atteint 25 %. Dans le cas des résidents de la ville de Portland, ce pourcentage est passé de 21 à 37 % durant la même période.

 

De 1 à 4 véhicules par ménage

Fait à noter, 74 % des répondants de Seattle et 77 % de ceux de Portland ont affirmé que leur maisonnée possède 1 ou 2 véhicules, alors que 20 % des répondants de Seattle et 16 % de ceux de Portland ont répondu 3 ou 4 véhicules. De plus, 76 % des répondants de Seattle et 77 % de ceux de Portland affirment ne pas envisager de modifier le nombre de véhicules quils possèdent.

 

Sondage

Ce sondage a été réalisé par la société FBK Research de Seattle, qui a interrogé 578 résidents de Seattle, dans l’État de Washington, et 427 résidents de Portland, en Orégon. Selon PEMCO, la taille de ces échantillons assure une marge derreur de +/- 4,2 et 4,8 % respectivement, de même quun niveau de confiance de 95 %.

 

Des chiffres révélateurs

Pour mieux comprendre les orientations des consommateurs, il faut parfois connaître les raisons qui les éloignent dun produit. Les pourcentages associés à la question ci-dessous tirée du sondage de PEMCO et leur évolution sur cinq ans nous paraissent révélateurs.

Sondage auto

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page