Sondage : 30 % souhaitent que le prochain véhicule soit plus gros

Est-ce que vous trouvez que la taille des véhicules qui circulent sur nos routes ne cesse d’augmenter ? Si oui, vous n’avez pas la berlue et sachez que la tendance va se poursuivre au cours des prochaines années, du moins si l’on s’en tient aux résultats d’un sondage mené par AutoHebdo.net. 

En effet, ce dernier démontre qu’un pourcentage important de consommateurs canadiens souhaitent que leur prochain modèle soit plus imposant. L’étude, menée auprès de 1043 acheteurs à travers le pays, a montré que 30 % des gens qui sont actuellement propriétaires d’un véhicule vont le remplacer par un de plus grande dimension. 

On a déjà assisté au mouvement de la voiture vers le VUS. Maintenant, on assiste à la migration d’un petit VUS à un plus gros. Pour expliquer leur décision, les gens citent des raisons comme un espace de chargement plus volumineux, des sièges plus confortables, ainsi que la possibilité d’opter pour un modèle offrant trois rangées de sièges. 

Note intéressante, parmi ceux qui disent vouloir un plus gros véhicule, près de la moitié (48 %) penchent pour un VUS alors que près du tiers (32 %) disent lorgner une camionnette. 

« Chez AutoHebdo, nous estimons qu’il est important de suivre de près l’évolution des données en matière de préférences et de comportements des consommateurs envers les voitures afin de permettre aux concessionnaires de mieux comprendre les acheteurs de voitures d’aujourd’hui. Selon nos recherches, les Canadiens sont de plus en plus intéressés à se procurer de plus gros véhicules, ce qui se reflète dans les ventes de VUS et de camions qui ont connu une croissance exponentielle en Amérique du Nord au cours des cinq dernières années », indique Luc Morin, vice-président ventes et opérations chez AutoHebdo.

Plusieurs raisons expliqueraient ces tendances, selon ce qu’affirme AutoHebdo. Les gens se sentiraient plus en sécurité à bord d’un plus gros véhicule, mais les familles ont aussi des styles de vie beaucoup plus actifs, ce qui nécessite la présence de véhicules plus spacieux et plus polyvalents. 

Selon certains experts, la taille d’un modèle correspondrait au statut social aux yeux de plusieurs. 

 

Le défi, pour les concessionnaires, c’est de prévoir ce que le consommateur va vouloir. 

Une tendance forte

D’autres chiffres du sondage sautent aux yeux. Ainsi, la popularité des VUS ne démord pas alors que 42 % des gens disent les préférer à tout autre type de véhicules et planifient l’achat de ce type de modèle. Pour ce qui est de la popularité des voitures, la donnée suivante est plus inquiétante ; 33 % des sondés qui sont propriétaires d’une voiture mentionnent vouloir migrer vers un VUS. 

Il est clair que le choix est plus varié que jamais dans cet univers, fruit de la tendance à la mode de ce genre de modèle au cours de 15 dernières années. Les constructeurs ont bonifié leurs offres et leurs produits se montrent plus efficaces que jamais, que ce soit en fait de performance et de rendement énergétique. 

Le défi, pour les concessionnaires, c’est de prévoir ce que le consommateur va vouloir. 

Cette autre statistique a de quoi donner de la matière. Toujours parmi les gens sondés, 62 % ont indiqué qu’ils prévoyaient l’acquisition d’un VUS à deux rangées de sièges, 26 % un utilitaire à trois rangées. Seulement 12 % ont l’intention d’y aller avec un modèle de taille sous-compacte.  

En gros, 37 % des acheteurs savent quel type de véhicules sera leur prochain (VUS, camionnette ou voiture). Un total de 90 % affirme que le type de carrosserie du véhicule recherché était un facteur important dans leur décision.  

Et on peut faire parler encore plus les chiffres. Par exemple, 49 % des acheteurs qui disent avoir une idée de type de véhicules qu’ils souhaitent sont ouverts au changement. Du même élan, 51 % des acheteurs qui ont décidé de la grosseur de leur prochain véhicule sont disposés à changer d’avis. En revanche, 33 % affirment que leur choix est fait à ce chapitre. 

Et au-delà de tout cela, certaines considérations peuvent venir modifier la donne. Le prix des plus gros véhicules peut faire changer les gens d’avis, tout comme les questions environnementales ; 48 % des répondants jugent les plus gros véhicules moins efficaces énergétiquement. Les difficultés relatives à la conduite d’un plus gros modèle inquiètent 27 % des acheteurs. Enfin, trois autres statistiques intéressantes ; 41 % des personnes interrogées se sentent plus en sécurité à bord d’un gros véhicule. Ces derniers sont aussi perçus comme lus pratiques par 35 % des sondés alors que 15 % estiment qu’ils ont une meilleure valeur de revente. 

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page