Salon de Détroit – Infiniti Q60 2017

Salon de Détroit – Infiniti Q60 2017

C’est quoi ?

En première mondiale au Salon de l’auto de Detroit 2016, Infiniti a présenté sa Q60, un coupé sport qui irradie beauté et puissance. L’Infiniti Q60 2017 s’avère en réalité la troisième génération d’un bolide d’abord connu sous les noms de G35 (2002) et G37 (2008).

Alfonso Albaisa, le directeur du design chez Infiniti, se plait à dire aux médias qu’il a conféré à la Q60 l’allure d’un chat sur le point de bondir. Outre le fait que ce n’est certes pas la première fois qu’on nous fait le coup du félin prêt à passer à l’action – parlons-en à Jaguar… –,  il faut admettre que le coupé Q60 tient son rôle à la perfection.

Rien qu’à le regarder, on a envie de le caresser, puis d’enfoncer la pédale jusqu’au métal !

Des roues en alliage de 19 pouces sont standards mais on peut aussi préférer des 20 po, une première pour un coupé Infiniti. À l’avant, des volets s’ouvrent ou se ferment selon les besoins en refroidissement de la motorisation.

Afin justement que le plumage se rapporte au ramage, les ingénieurs ont pris soin de glisser sous le capot un V6 3,0L à double turbo qui a reçu le sigle VR d’une nouvelle famille de moteurs dont la mission est de procurer des frissons. Le premier VR, successeur de la série VQ, s’est d’ailleurs retrouvé dans les entrailles de la diabolique GT-R.

Ce V6 VR30 est livrable en deux versions, la première développant 300 chevaux (et 295 lb-pi de couple), la seconde délivrant pas moins de 400 chevaux (et 350 lb-pi). Cette puissance est acheminée par une transmission automatique à 7 vitesses vers un système de traction intégrale qui favorisera néanmoins les roues arrière le plus souvent possible (jusqu’à 100% si les conditions routières l’autorisent) afin de respecter la tradition d’une vraie sportive.

Un acheteur un peu moins empressé de collectionner les points de démérite pourra se contenter d’un 4-cylindres de 2,0L lui aussi turbocompressé afin de fournir 208 chevaux (et 258 lb-pi de couple).

De la même manière que l’acheteur peut jongler avec la puissance mise à sa disposition par le V6, il peut obtenir avec le modèle Sport une suspension Dynamic Digital qui saura à la fois augmenter le confort à bord mais aussi la précision des manœuvres tricotées serrées.

Le coup de volant ne sera pas en reste avec une direction Direct Adaptive qui veut proposer au pilote une variété de sensations programmables via une sélection de six modes de conduite (Sur mesure, Standard, Neige, Eco, Sport et Sport+).

L’intérieur moderne est souligné par des accents d’aluminium ou de fibre de carbone, selon que l’on choisisse le modèle de base, Sport ou Premium.

Pourquoi est-ce important ?

Tout constructeur qui se respecte ne doit pas oublier de sans cesse recruter de jeunes fans. Une fois que ces clients croient en vous, ils peuvent vieillir en revenant encore et encore dans vos concessions, pas celles du rival.

C’est l’objectif avoué du nouveau coupé sport Infiniti Q60 2017 : allumer une passion et l’entretenir.

Surtout que l’objectif n’est pas gagné d’avance. En effet, Infiniti a beau épater nos sens avec une bagnole qui a réellement une belle gueule et des performances à l’avenant, des sondages et des analyses d’un peu partout dans le monde démontrent que de plus en plus de jeunes ne vibrent pas « automobile » comme l’ont fait leurs parents et grands-parents avant eux.

Alors, est-ce qu’Infiniti et les autres vont commencer à prêcher de plus en plus devant un auditoire qui ira en se raréfiant, un peu comme les églises du Québec qui se sont vidées au fil des ans ? Notre boule de cristal ne voit pas aussi loin…

En attendant, la division de luxe de Nissan a fignolé pour les afficionados une automobile qui prendra sa place sans rougir au sein du cortège des coupés de prestige.

Ce nouveau coupé sport Infiniti Q60 2017 sera mis en vente plus tard au cours de l’année.

Catégories: Événements

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<