René Di Fruscia, le pionnier de Subaru

« À l’époque, personne ne connaissait Subaru et les voitures étaient laides. Elles ne se vendaient pas », dit-il en riant. Néanmoins, il persiste et convainc même ses amis, Robert Coiteux et Claude Lavigne, de devenir aussi concessionnaires. 

Le 13 novembre 1978, Lacordaire Auto annonçait les Jaguar dans Le Devoir.

Au début des années 80, il vend l’établissement de Saint-Léonard, puis, en novembre 1983, il fonde Subaru Auto Centre au cœur de Montréal. Située sur la rue Sainte-Catherine à Westmount, près de l’ancien Forum, sa concession occupe les trois étages d’un édifice de style Art déco construit pour la Packard-Montreal Motor en 1929 !

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page