Quotas « verts »: des répercussions sur les prix des autres véhicules, selon l’IDEM

Comme vous le savez probablement, les constructeurs automobiles seront soumis à des quotas de vente de voitures électriques et hybrides dès l’arrivée des modèles 2018. Ceci fait partie des moyens entrepris pour réduire les GES de la province de 37,5 % d’ici 2030 (par rapport aux émissions de 1990).

Règle générale, on note que les constructeurs devront accumuler un nombre de « crédits » équivalent à 3,5 % de leurs ventes au départ. Des augmentations sont prévues au fil des années, jusqu’à ce que cette portion atteigne 22,5%.

Mais selon une publication parue récemment sur le site de l’IDEM, les consommateurs pourraient devoir payer la note de ces quotas, qui affecteraient les prix des véhicules à essence traditionnels.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page