Est-ce qu'on est en train de dire bye bye à nos rétroviseurs?

Est-ce qu'on est en train de dire bye bye à nos rétroviseurs?

Si l’on en croit le nouveau Lexus UX Concept tout juste dévoilé au Mondial de Paris, nos rétroviseurs extérieurs sont menacés d’extinction. Oh, et les sièges aussi sont à l’aube d’une (pas si) tranquille révolution.

Au-delà d’un design brutal (le terme ne vient pas de nous: il est employé dans le communiqué officiel), le Lexus UX Concept annonçant un 5e utilitaire chez la marque nippone de luxe discoure de… e-miroirs.

Vous dites que cette absence de rétroviseurs extérieurs n’a rien de très nouveau, puisqu’à peu près tous les prototypes utilisent ce tour de passe-passe pour ne pas dénaturer le design de leur silhouette?

Certes, mais cette fois, c’est du sérieux: le Japon autorise depuis juin dernier le remplacement des rétroviseurs extérieurs par des caméras retransmettant les images environnantes aux écrans de bord.

Le pays du Soleil Levant devient ainsi le premier pays au monde à transgresser avec une règle automobile vieille de plus d’un siècle.

Mais il ne sera pas le dernier, si l’on en croit les progrès d’une technologie qui, dit-on, promet non seulement une meilleure vision périphérique, mais également une amélioration de l’aérodynamisme et, par conséquent, une réduction de la consommation en carburant.

D’ailleurs, voyez avec notre photo ci-dessous comment la ligne de carrosserie hébergeant le dispositif réussit à se faire mince…

crepresse-web-lexus-ux-concept-technos-6

 

Hologrammes et siège cinétique

Parmi les autres innovations retrouvées à bord du Lexus UX Concept, vous voudrez noter que:

– l’expérience d’infodivertissement veut faire dans le 3D, hologrammes compris;

– la fenestration adopte l’électrochrome, c’est-à-dire qu’elle gère intelligemment la chaleur et la lumière;

– un panneau de contrôle et une «colonne audio» détachable sont destinés non pas au conducteur, mais bien à son passager avant – vous savez, celui qui n’a pas à conserver son attention sur la route, lui

– un nouveau siège cinétique «remet en question les principes de l’assise», dit Lexus, en épousant plus que jamais le corps de son occupant.

En s’adaptant au poids du passager, mais aussi aux forces extérieures entraînées par la voiture en mouvement, ce nouveau type de fauteuil réduirait les contraintes et disperserait intelligemment les charges.

Accessoirement, son confort serait rehaussé par une toile écologique tissée d’une… protéine, issue de la fermentation microbienne aux chic propriétés d’absorption des chocs.

Rien que ça.

Siège cinétique Lexus UX

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<