Programme de conciergerie Canadian Black Book : des clients livrés sur un plateau d’argent

Programme de conciergerie Canadian Black Book : des clients livrés sur un plateau d’argent

Ce n’est plus un secret. Nous savons que les habitudes de magasinage des automobilistes ont changé. Les acheteurs sont pressés. Ils visitent de moins en moins de concessions et passent presque tout leur temps à faire leurs recherches sur la Toile.

SiriusXM

 

«En obtenant ainsi à l’avance la valeur minimum et maximum qui se paie dans le marché pour un véhicule similaire, le consommateur éprouve généralement un choc moins violent lorsqu’il se rend en concession afin de procéder à sa transaction.» – Yves Varin, directeur national du développement des affaires du Canadian Black Book.

 

Parmi les outils utilisés par les consommateurs : la calculatrice de la valeur d’échange du CBB. Offert sur le site du CBB, et sur celui du Guide de l’auto, l’outil permet aux acheteurs de se faire une idée réaliste de la valeur d’échange de leur voiture.

En obtenant ainsi à l’avance la valeur minimum et maximum qui se paie dans le marché pour un véhicule similaire, le consommateur éprouve généralement un choc moins violent lorsqu’il se rend en concession afin de procéder à sa transaction. « Une façon pratico-pratique d’épargner du temps et de l’énergie aux deux partie », explique Yves Varin, directeur national du développement des affaires chez Canadian Black Book.

Il faut savoir que cette version grand public est différente de l’application CBB Connect dédiée aux professionnels. Cependant, lesdites valeurs d’échange sont aussi incluses dans la version réservée aux concessionnaires, ce qui leur permet de connaître les valeurs qui ont été présentées aux consommateurs en première instance, les aidant ainsi à fermer leur vente, conclut M. Varin.  

 

Des acheteurs « in-market »

Il est important ici de faire la différence entre un lead provenant d’une annonce classée et celui provenant de l’outil d’évaluation du CBB. Le premier est automatiquement retourné vers le concessionnaire à qui appartient l’annonce. Le deuxième, lui, se retrouve entre les mains du CBB.

 

Généralement, à cette étape, les internautes intéressés par ce service sont des acheteurs « in-market » songeant sérieusement à changer de véhicule, mais surtout à trouver la meilleure façon de procéder.

Ensemble, les sites du CBB et du Guide de l’auto accueillent près d’un million et demi de visiteurs uniques par mois, faisant en sorte que l’outil d’évaluation du CBB génère des centaines de leads chaque semaine.

57 % des visiteurs sur le site du Guide sont en mode achat. « L’ajout de la calculatrice de la valeur d’échange du CBB permet donc de faciliter la recherche aux visiteurs », nous dit Jean Lemieux, directeur principal du contenu pour le Guide de l’auto.

Il est important ici de faire la différence entre un lead provenant d’une annonce classée et celui provenant de l’outil d’évaluation du CBB. Le premier est automatiquement retourné vers le concessionnaire à qui appartient l’annonce. Le deuxième, lui, se retrouve entre les mains du CBB.

 

Service de conciergerie

« Lorsqu’un lead arrive chez nous, notre équipe commence par qualifier le client au téléphone. Par la suite, notre agent évalue les besoins de ce dernier et, le cas échéant, il fixera un rendez-vous avec le concessionnaire qui répond le mieux à ses besoins », Daniel Forget, président de Suivitel.

 

En raison du nombre toujours croissant de leads engendrés par les deux sites, le CBB a décelé la pertinence de créer un service de conciergerie conçu spécifiquement pour les consommateurs activement en mode achat.

Le service débute avec Suivitel, une compagnie de chez nous dirigée par Daniel Forget. C’est Suivitel qui est exclusivement chargée de gérer tous les leads en provenance de l’outil d’évaluation du CBB pour le Québec.

« Lorsqu’un lead arrive chez nous, notre équipe commence par qualifier le client au téléphone. Par la suite, notre agent évalue les besoins de ce dernier et, le cas échéant, il fixera un rendez-vous avec le concessionnaire qui répond le mieux à ses besoins », explique Daniel Forget, président de Suivitel.

« Par la suite, lorsque le client se présente à son rendez-vous avec le concessionnaire, on s’attend à ce que le directeur des ventes l’accueille de façon personnalisée et lui fasse vivre une expérience d’achat rapide, simple et sans tracas. Le but ultime est que toutes les parties impliquées épargnent du temps et de l’argent. Les clients, qualifiés dès le départ et réellement à la recherche d’un véhicule spécifique, évitent ainsi une approche de vente traditionnelle qu’ils considèrent généralement comme désuète et inappropriée à leurs besoins », résume M. Varin.

 

Aucuns frais d’adhésion 

Le programme est ouvert à tous les concessionnaires du Québec et ne comprend aucuns frais d’adhésion, ni même mensuels.

 

Le programme est ouvert à tous les concessionnaires du Québec et ne comprend aucuns frais d’adhésion, ni même mensuels. Le concessionnaire ne paie que lorsque le client se présente à son rendez-vous en concession.

Les concessionnaires qui désirent faire partie du programme n’ont qu’à s’enregistrer auprès de Suivitel (www.suivitel.ca)

 

Daniel Forget, président de Suivitel, et Yves Varin, directeur national du développement des affaires chez Canadian Black Book.

 

Catégories: Industrie

À propos de l'auteur

Alex Crépault

Passionné de l'automobile depuis 1981. Journaliste automobile, créateur du magazine Québec Tuning, promoteur de la série Drift Mania, directeur de marketing automobile pour BMG/Scion Canada et co-propriétaire de MediaGo Communications Inc.

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*