Portrait des ventes de véhicules neufs au Québec / 1er trimestre de 2019

Portrait des ventes de véhicules neufs au Québec / 1er trimestre de 2019

Le premier trimestre de 2019 se termine avec une baisse des ventes automobiles de 5 % au Québec, par rapport à la même période en 2018. Sans surprise, les camions s’en tirent bien, tandis que les voitures traînent de la patte – avec un recul de 16%.

 

Sirius: Application

CHEZ LES CAMIONS

Malgré un déclin généralisé (-4 %) des ventes de véhicules neufs pour l’ensemble du Canada depuis le début de l’année, les camions au Québec sont parvenus à trouver 519 preneurs de plus au premier trimestre de 2019.

Les utilitaires sport sous-compacts sont en majeure partie ceux à qui l’on doit la santé des ventes dans la catégorie. D’ailleurs, c’est cette catégorie qui affiche la meilleure croissance de l’industrie au Québec, avec une augmentation des ventes de 43,9 % (2816 unités de plus) versus les trois premiers mois de 2018.

 

Hyundai Kona N

C’est le Hyundai Kona qui mène la charge, avec 2626 exemplaires cédés depuis janvier, suivi du Nissan Qashqai (1488 exeplaires) et du Honda HR-V (1000 exemplaires).  

Pendant que les utilitaires sport sous-compacts vivent leur moment de gloire, les utilitaires sport compacts, eux, sont en chute (un cas de cannibalisme entre catégories, peut-être…?). En effet, leurs ventes tombent de -12,3 %, ce qui entraîne un effet domino considérable pour l’ensemble de l’industrie dans la Belle Province, puisqu’il s’agit de la catégorie avec le volume de ventes le plus important au Québec. De 22 949 unités vendues au premier trimestre de l’an dernier, nous passons donc cette année à 20 117 unités vendues, soit une diminution de 2832 unités.

 

L’autre catégorie des camions ayant le vent dans les voiles est celui des utilitaires sport pleine largeur de luxe, qui fait un impressionnant bond de 27,5 %. Cela dit, l’impact est limité, puisqu’à peine 170 exemplaires de plus ont été vendus, versus le premier trimestre de l’année précédente.

À titre de comparaison, les camionnettes pleine largeur montrent un gain trois fois moins important (9,4 %) au premier trimestre de 2019, mais cette amélioration représente quand même 1053 unités vendues de plus qu’à la même période en 2018.  

 

CHEZ LES VOITURES

S’il y a des catégories de voitures qui souffrent plus que d’autres, reste qu’aucune n’a vu ses ventes s’inscrire en positif, en ce début d’année 2019.

Les voitures compactes, le nerf de la guerre chez les automobiles au Québec, ont bien entendu leur part de responsabilité dans tout ça. Avec 17 152 unités vendues au premier trimestre de cette année, elles glissent de -14,3 %. Plusieurs gros joueurs pâtissent…  

  • Chevrolet Cruze : -66 % (!)
  • Ford Focus : -37,7 %
  • VW Golf : -33,8 %
  • Nissan Sentra : -32,3 %
  • Hyundai Elantra : -25,6 %
  • Toyota Corolla : -16,3 %

 

Même la Honda Civic, qui se destine à être (encore) l’automobile la plus vendue au Québec cette année, dévoile une baisse de -4,1 %, soit 155 unités vendues en moins par rapport au premier trimestre de 2018.

 

Malgré ce sombre portrait pour les voitures compactes au Québec, quelques joueurs sortent triomphants (entre autres, avec l’aide d’une nouvelle génération sous la main). C’est le cas des ventes de la Volkswagen Jetta qui explosent de 185,5 %; la Kia Forte va bien, elle aussi, avec à une hausse de 48,5 %.

 

L’effet positif des nouveaux modèles se fait d’ailleurs sentir un peu partout. Prenons la nouvelle Volvo S60; ses ventes ont augmenté de 30 à 75 exemplaires, en ce premier trimestre 2019. Pas mal, considérant que la Lexus IS n’a enregistré que 59 ventes au cours de cette même période.

 

Chez les constructeurs

Le Big 3 est sur une pente descendante en ce premier trimestre de l’année. Mais pendant que GM et FCA voient leurs ventes diminuer au-delà des 15 %, Ford demeure presque stable, avec une légère baisse de 1,1 % – c’est à peine 112 véhicules cédés en moins.

 

Les baisses sont tout aussi visibles chez les constructeurs de luxe : Jaguar (-29,7 %), Mercedes (-22,5 %), Audi (-18 %), Land Rover (-14 %), BMW (-12,9 %). Par contre, Porsche, Volvo et Lexus restent du côté de la lumière. Par la peau des fesses, mais tout de même.

De fait, chez les marques de luxe, il n’y a que Cadillac qui peut se réjouir de ses ventes, avec un très joli gain de 22,7 %.

 

Enfin, Hyundai (+16,8 %), Kia (+11,7 %) et Honda (+3,4 %) sont les trois constructeurs qui ont livré les meilleures performances.  

 

-30-

Catégories: Actualités, Statistiques

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<