Porsche utilisera du E-carburant du Chili pour ses voitures de course dès 2022

Porsche est plus près que jamais d’alimenter ses voitures de course avec du E-carburant (Electrofuel ou eFuel en anglais), un carburant quasiment neutre en CO2. La construction d’une usine consacrée à la production de ce type carburant synthétique a commencé à Punta Arenas, au Chili.

Le 10 septembre dernier, on a posé la première pierre de ces installations baptisées Haru Oni, qui se trouvent en Patagonie, dans le sud de ce pays d’Amérique latine. Ce sera la première usine au monde dédiée à la production de ce carburant de synthèse.

L’usine Haru Oni se trouve à Punta Arenas, au sud du Chili.

Un esprit du pionnier

Ce projet unit Porsche, ExxonMobil et Siemens Energy, entre autres entreprises. Il avait été annoncé en décembre 2020.

Dans un communiqué publié le 10 septembre, le responsable de la recherche et du développement du directoire de Porsche AG, Michael Steiner, associe cette initiative à l’esprit pionnier de la marque. « C’est ce qui nous anime, nous nous épanouissons dans l’innovation. Nous nous considérons également comme des pionniers en matière de carburants renouvelables, et nous voulons en faire avancer le développement », affirme-t-il.

« Cette démarche s’inscrit dans le cadre de notre stratégie globale en matière de développement durable. Cela signifie que l’entreprise Porsche dans son ensemble peut justifier d’une empreinte carbone neutre dès 2030. Les carburants produits à partir d’énergies renouvelables peuvent y contribuer. »

« Porsche a été fondée avec un esprit pionnier. C’est ce qui nous anime, nous nous épanouissons dans l’innovation. Nous nous considérons également comme des pionniers en matière de carburants renouvelables. » — Michael Steiner, responsable de la recherche et du développement du directoire de Porsche AG. On le voit aux côtés d’un prototype du futur Porsche Macan électrique.

Premier banc d’essai en 2022 pour Porsche

Le constructeur allemand fera un premier banc d’essai avec le carburant produit par Haru Oni en l’utilisant pour des Porsche 911 GT3 Cup inscrites à la saison 2022 du championnat international Mobil 1 Supercup.

L’usage de carburant synthétique pourrait contribuer à éliminer jusqu’à 90 % des émissions de CO2 d’origine fossile produites par les moteurs à combustion interne de ces véhicules, explique le constructeur.

Porsche fera un premier banc d’essai avec l’E-carburant produit au Chili avec les Porsche 911 GT3 Cup inscrites à la saison 2022 du championnat international Mobil 1 Supercup.

Production qui exploite le vent

Selon Porsche, ce projet exploite l’énergie éolienne pour produire de l’hydrogène et livrer un carburant au bilan de CO2 neutre.

Le projet Haru Oni profite de conditions climatiques idéales et des grands vents de la province de Magallanes, où elle se trouve, qui procurent une énergie éolienne à faible coût.

Dans un premier temps, grâce à cette énergie éolienne, des électrolyseurs séparent l’eau en oxygène et en hydrogène « vert ». Le CO2 de l’air est ensuite filtré et combiné avec l’hydrogène pour produire du méthanol synthétique, transformé à son tour transformé en E-carburant.

L’usine pilote Haru Oni devrait produire environ 130 000 litres de E-carburant en 2022. La capacité sera ensuite augmentée en deux étapes pour atteindre environ 55 millions de litres en 2024 et environ 550 millions de litres en 2026. À cette ultime étape, l’usine de Patagonie livrera assez de carburant pour alimenter un million de véhicules durant presque une année.

Photos : Porsche et Siemens Energy

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour en haut