Pierre Langevin, directeur général pour l’Est du pays depuis janvier 2009.

Pierre Langevin: Liberté 55 !

Au bout de deux semaines, Pierre prend toutefois une décision capitale : il abandonne son rêve de hockeyeur professionnel. « Pour plusieurs raisons, raconte Pierre Langevin, installé près du bureau à Boucherville qu’il s’apprête à quitter dans quelques jours. D’abord, j’avais l’impression d’avoir fait le tour du hockey. Ensuite, pour continuer dans la ligue Américaine, j’aurais dû aller vivre sur la côte est des États-Unis et ça ne m’intéressait pas. Enfin, je voyais bien que je n’avais pas autant de talent que les autres joueurs. Par exemple, de mon équipe, 11 joueurs ont atteint la ligue Nationale, dont Adam Oates, avec qui j’ai chambré pendant trois ans à l’université. »

Sans rien dire, il quitte l’équipe. Le lendemain, les journaux titrent : « Aucune coupure, seulement un disparu ! ». Sur le chemin du retour, il fait une pause au resto Marie-Antoinette à Drummondville pour appeler sa mère et lui dire qu’il revient à la maison. Son père est déjà décédé (emporté en 1984 par une crise cardiaque à 54 ans, comme son grand-père à 44 ans), sa mère reçoit de l’aide sociale et il est clair que Pierre devra rapidement dénicher du boulot.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page