Pedlex: record après record

L’année fiscale de Pedlex s’est terminée le 30 septembre et la compagnie a encore dépassé ses objectifs. «Depuis trois ans, nous enfilons les années record et, cette année, de beaucoup ! Tous mes représentants ont battu leurs objectifs », déclare Yves Poirier.

Le vice-président de l’entreprise fondée en 1976, achetée par son père Pierre en 1981 et présidée aujourd’hui par son frère Francis, demeure cependant lucide : « L’économie de la province va super bien. Tout le monde est occupé, au point de manquer de personnel. Nous devons nous-mêmes parfois refuser des installations faute de main-d’œuvre. »

C’est devenu la norme: tous les constructeurs de prestige à qui suffit une seule concession au Québec (Ferrari, McLaren, etc.) sont clients de Pedlex. «Il restait Rolls-Royce et nous l’avons fait cette année. Avec le temps, notre nom s’est établi. Un concessionnaire voit nos installations chez un collègue, il est impressionné, il nous appelle. »

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page