Patron de Mitsubishi Canada: Les confidences de JJ

Patron de Mitsubishi Canada:  Les confidences de JJ

Juyu Jeon, alias JJ, a remplacé Tony Laframboise le 1er avril dernier dans le fauteuil du président et chef de la direction de Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada. Au service du constructeur depuis 2005 et au Canada depuis mars 2017, il était le vice-président Ventes et marketing, Planification d’entreprise et contrôle des affaires. AutoMédia l’a rencontré.

 

Entrevue

AutoMédia : Vous voilà président depuis maintenant huit mois. Est-ce plus difficile que vous le pensiez ?

Trader

Juyu Jeon : Pas du tout. J’ai beaucoup de plaisir. Juste avant de vous rencontrer, j’ai eu un meeting régional avec tous les concessionnaires du Québec. La situation actuelle du marché est exigeante. Voilà 18 mois consécutifs que l’industrie vit un déclin. Et pourtant, je trouve ça excitant. Pourquoi ? Parce que nous sommes un petit joueur dans ce marché, petit mais agile. Nous pouvons rapidement réagir. De plus, grâce à l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, nous avons le potentiel de présenter à nos clients des idées novatrices.

 

AM : À ce propos, avez-vous jasé avec vos marchands de la future camionnette Mitsubishi ?

JJ : Dans mon agenda, pour le moment, je n’ai pas de futurs produits. Je veux dire que je ne fais aucune annonce officielle concernant l’arrivée d’un nouveau produit. Ce que j’ai communiqué aux concessionnaires, ce sont des plans concrets, c’est-à-dire basés sur le court terme. Ainsi, dans un marché baissier, comment pouvons-nous renforcir la profitabilité de nos marchands ? À quoi bon se concentrer sur ce qui se passera dans deux ou trois ans si nous ne nous préoccupons pas des problèmes actuels ?

 

AM : La réponse à ces problèmes ne serait pas d’introduire de nouveaux produits ?

JJ : Nous en aurons et nous aurons des rafraîchissements, comme le nouveau RVR et comme, l’an prochain, la nouvelle génération de l’Outlander, basé pour la première fois sur une plateforme de l’Alliance.

 

Concept Mitsubishi Outlander 2021

Voici à quoi pourrait ressembler la prochaine génération de Mitsubishi Outlander.

 

AM : Ok, parlons de l’Outlander : pourquoi l’Europe a-t-elle une version du PHEV plus moderne que la nôtre ?

JJ : Pour le moment, les marchés japonais et européens disposent d’un plus gros moteur et d’une plus grosse batterie. Au Canada, notre PHEV a été numéro un dans son segment. Nous avons récemment atteint le cap des 200 000 ventes de PHEV mondialement. Quelle a été la contribution du Canada à ce succès ? Nous sommes le quatrième marché en importance dans le monde ! Il est donc clair que nous offrons à nos clients canadiens un véhicule qu’ils apprécient. Cela dit, il est vrai que nous avons un timeline différent de l’Europe. Quand nous avons introduit le PHEV en 2018, la nouvelle version européenne n’était pas encore disponible. Il nous aurait fallu retarder le lancement canadien du PHEV.

 

AM : Est-ce que l’on sait quand les deux versions ne feront plus qu’une sur la planète ?

JJ : Je ne sais pas aujourd’hui quand se fera cette annonce, mais je peux vous dire que nous resterons compétitifs au Canada.

 

AM : Pendant ses deux années comme président, Tony Laframboise a connu deux années record. En aurez-vous une troisième d’affilée à la fin de mars 2020 ?

JJ : Oui, mais qui était responsable des Ventes et marketing durant ces années-là ? (rires) Sérieusement, avec la baisse des ventes généralisée en 2019, nous cherchons à maintenir notre part de marché. En combinant les segments où nous sommes, notre part de marché canadienne s’élève à 4,9 % mais à 5,6 % au Québec.

 

AM : Québec est donc votre meilleure province ?

JJ : Oui. Pourquoi ? Parce que nous avons un robuste réseau de concessionnaires. Sur nos 95 concessionnaires canadiens, 36 sont au Québec, soit 38 %. Pourtant, la part des ventes du Québec est de 43 %. Et parmi nos dix meilleures concessions, cinq sont du Québec.

 

Sur les 10 meilleures concessions Mitsubishi au Canada, 5 sont québécoises.

Sur les 10 meilleures concessions Mitsubishi au Canada, 5 sont québécoises.

 

 

 

Catégories: Industrie

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<