NetMedia 360: Visibilité et résultats

Net Media 360

Comment s’y retrouver dans un univers virtuel toujours en expansion ? Que choisir, où investir ? Dans le doute, pourquoi ne pas consulter ceux qui font de cet univers leur terrain de jeu…

NetMédia 360 se spécialise dans la création, la gestion et la distribution de contenu éditorial et promotionnel. Ce qui était au départ un seul site est aujourd’hui un réseau de huit plateformes Web pour un auditoire de cinq millions de Canadiens, dont trois millions au Québec, plusieurs partenariats de distribution de contenu, 250 clients au Canada, dont 125 au Québec.

Dealer

NetMédia 360 est l’une des nombreuses entreprises formant 360.Agency, dont les deux entreprises fondatrices, Solutions Médias 360 et Consultant Auto 360. Au sein de ce vaste écosystème, le rôle de NetMédia 360, à la base un regroupement de sites automobiles pour consommateurs, est d’offrir un véhicule publicitaire hautement segmenté et diversifié permettant aux clients de l’agence de rejoindre des consommateurs aux besoins multiples. Car la présence dans le monde numérique n’est plus à questionner. «Une présence numérique personnalisée et efficace est essentielle pour les concessionnaires, autant au niveau du site que de tout ce qui l’entoure incluant et particulièrement la publicité», assure Charles Jolicoeur, cofondateur et directeur général de NetMédia 360.

Le numérique offre un avantage certain lorsqu’il s’agit d’évaluer le retour sur l’investissement. Les formules de forfaits qu’offrent maintenant les agences et les consultants, dont NetMédia 360, permettent de bien gérer les sommes investies en connaissant l’efficacité des solutions proposées. Il est également possible d’évaluer les pertes. Si pour un véhicule spécifique, les clics se multiplient et aucune vente n’en découle, un ajustement s’impose !

Charles Jolicoeur, cofondateur et directeur général de NetMédia 360
Charles Jolicoeur, cofondateur et directeur général de NetMédia 360

 

Partenariat avec Le Guide de l’Auto

Conclu en février 2016, le partenariat avec Le Guide de l’Auto fait de NetMédia 360 le distributeur exclusif de la section véhicules neufs et distributeur préférentiel de la section véhicules d’occasion. Évidemment, la notoriété du bouquin quinquagénaire au Québec n’est plus à faire et il se trouve que 60  % des visiteurs de son site Web sont en mode achat. Pour NetMédia 360, cette clientèle est idéale pour permettre à son réseau de clients de rejoindre des consommateurs prêts à acheter.

Dans cette multitude de solutions d’affichages au Québec, les concessionnaires peuvent faire un choix plus éclairé et être en mesure de bien évaluer leur ROI. Pour le consommateur, il est plus facile de s’y retrouver sans sacrifier l’étendue de l’offre afin de trouver le véhicule recherché.

Par rapport aux véhicules neufs, la vente est encore difficile au Québec. « L’affichage aux États-Unis est très fort alors qu’ici, il est beaucoup moins développé », dit Charles. NetMédia 360 espère renverser la vapeur et augmenter les ventes numériques de véhicules neufs dans la Belle Province.

Pour y arriver, Charles Jolicoeur insiste sur l’importance de mettre en ligne l’inventaire, d’aller au-delà du visuel fourni par le fabricant et de l’annonce d’un prix. Il importe en fait de donner au client toutes les informations dont il a besoin pour faire son choix. « Il faut faire pour le neuf ce que l’on fait déjà pour l’occasion, i.e. prendre des photos, donner des détails sur chacun des véhicules disponibles, et ce, à plus grande échelle. Si on se donne la peine de bien afficher nos véhicules neufs, on va en vendre ! »

Le but ultime se précise donc : un objectif réalisable, une grande visibilité avec des affichages très détaillés qui se convertissent en ventes. Jusqu’à maintenant, Charles Jolicoeur se dit très heureux du partenariat et l’objectif de compter 60 clients concessionnaires dans la première année est en bonne voie de se réaliser.

Le Guide de l'Auto Web
Guideautoweb.com

 

Comment mieux vendre

Le temps est révolu où le concessionnaire insistait sur une visite afin d’espérer conclure une vente sur place. « Il y a de moins en moins de visites en concession et les ventes en ligne sont à la hausse », rappelle M. Jolicoeur. « Il n’y a pas si longtemps, les représentants misaient sur la vente face à face et ils étaient formés de cette façon. Aujourd’hui, avec cette approche, le représentant court le risque de perdre son temps et le temps du consommateur. » Il s’agit de vendre le véhicule lui-même, non la marque ou même le concessionnaire.

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

Fairstone

PUBLICITÉ

NOS PARTENAIRES

Retour haut de page
Dealer