L’OPC lance une campagne de sensibilisation 

Afin d’aider les Québécois qui achètent une voiture neuve ou d’occasion à en avoir pour leur argent, l’Office de la protection du consommateur a lancé la campagne d’information « Votre achat automobile à la loupe« . Cette campagne est en cours jusqu’au 31 mars prochain. L’OPC fait valoir qu’il est important pour les consommateurs de connaître leurs droits avant de commencer leurs achats pour éviter les problèmes et les dépenses inutiles que ce soit pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion. 

 

Un secteur qui pourrait faire mieux

Le secteur de l’automobile est le domaine qui fait le plus souvent l’objet de plaintes reçues par l’Office, représentant environ 20 % des plaintes chaque année. Par exemple, l’imposition de frais obligatoires ajoutés au prix annoncé est l’une des infractions les plus courantes dans l’industrie de la vente automobile, ainsi que l’ajout de frais parce que le consommateur ne prend pas le plan de financement proposé, ce qui est illégal. L’Office a mis à disposition un calculateur sur sa page de campagne pour estimer le coût réel d’un financement en fonction du prix du véhicule, du taux de crédit et de la durée des paiements.

« Dans le contexte actuel, où toutes les familles doivent composer avec l’inflation, nous voulons que lorsqu’elles dépensent, elles en aient pour leur argent. L’achat d’une voiture représente souvent une décision importante et surtout une part substantielle du budget familial. La campagne lancée par l’Office de la protection du consommateur contribuera à bien informer les citoyens sur leurs droits ainsi que sur les obligations des entreprises qui vendent des véhicules. Cette démarche s’inscrit en droite ligne avec la volonté du gouvernement de protéger le portefeuille des Québécois. » – Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et procureur général du Québec et ministre responsable de la protection des consommateurs

La rareté des véhicules rend les consommateurs vulnérables aux pratiques commerciales déloyales ou illégales de certains commerçants. Il est donc primordial de bien connaître ses droits pour poser les bonnes questions et effectuer un achat éclairé.

L’Office rappelle également aux titulaires de permis de commerçants de véhicules routiers qu’ils ont des obligations spécifiques, et les incite à exercer leurs activités avec honnêteté et compétence en leur présentant les 6 essentiels pour le maintien du permis sur la page « Vos obligations à la loupe« .



Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Retour en haut