L’indice Canadian Black Book de rétention de la valeur bat un record en décembre

L’indice Canadian Black Book de rétention de la valeur bat un record en décembre

En décembre dernier, l’indice Canadian Black Book (CBB) de rétention de la valeur d’échange des voitures usagées a battu un record de tous les temps. Cet indice, calculé d’après les valeurs d’échange des véhicules usagés — entre deux et six ans d’âge — affichés dans le CBB, s’est établi à 105,0, le plus haut niveau depuis sa création.

L’indice CBB de rétention de la valeur d’échange des voitures usagées reflète ce que le marché des véhicules d’occasion est prêt à payer lors des encans, entre autres, afin de se procurer une unité de qualité moyenne («average») pour la revente.

CBB publie depuis 2005 cet indice afin de «donner un aperçu précis et non biaisé sur la santé du marché des véhicules usagés». L’année à laquelle il a été créé, il était à 100. Au fil du temps, l’indice a chuté jusqu’à 75 en 2009, au plus fort de la dernière crise économique. Ce qui signifiait que les marchands étaient prêts à payer que les trois quarts de la valeur des véhicules selon le CBB, lors des encans.

Trader

Ce haut niveau reflète aussi la demande croissante pour les véhicules d’occasion, autant pour l’économie canadienne forte que pour l’exportation vers d’autres marchés. Notamment les États-Unis. «Avec un inventaire de véhicules usagés en croissance des deux côtés de la frontière, il faut prévoir que l’indice s’assoupliera durant l’année qui commence», écrit CBB dans son communiqué. «Toutefois, avec un dollar canadien relativement faible, le timing demeure incertain alors que les véhicules canadiens sont une aubaine attrayante pour les acheteurs américains.»

 

La catégorie des VUS dominante

Dans un maché largement dominé par les VUS, il s’agit de la catégorie qui a enregistré le plus de gain en décembre, comparativement à la même période l’année précédente. Les sous-compactes ont enregistré une hausse de 6,2 points, suivie par les voitures intermédiaires à 4,7 et les compactes avec un gain de 3,7.

Et comparativement aux résultats de novembre 2018, les gains en décembre ont été moins significatifs, alors que l’indice a cru de seulement 0,4 point. Les voitures pleine grandeur ont mené la marche à 1,3 et les intermédiaires à 0,9 %.

Ensuite, la catégorie des camions pleine grandeur est demeurée relativement stable en 2018. Il y a eu quelques faiblesses qui se sont manifestées au premier trimestre de l’année, alors que le dollar canadien avait franchi le seuil des 80 ¢US. Mais depuis, la valeur des camions s’est élevée à mesure que le dollar s’affaiblissait.

Selon CBB, l’indice est basé sur les volumes de vente de véhicules usagés et est ajusté selon la saison, l’âge du véhicule, le kilométrage, sa condition et l’inflation par rapport au prix de détail suggéré du fabricant (PDSF) d’origine. Les données sont recueillies partout à travers le Canada dans les encans de revente de véhicules.

Cet indice peut être consulté tous les mois en ligne à blog.canadianblackbook.com.

Canadian Black Book Valeur de rétention

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

Paul-Robert Raymond

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.

écrire un commentaire

<