Sylvie Brunelle, directrice principale ventes financement automobiles Québec BMO

Les fraudes les plus courantes chez les concessionnaires automobiles

En bout de ligne, le prêt est consenti mais ne sera jamais remboursé, tandis que l’auto est déposée dans un conteneur en partance pour le Moyen-Orient. La police parle notamment de la Filière libanaise.

Même quand le marchand exige un dépôt, le fraudeur paye sans rechigner puisqu’il sait qu’il récupérera sa mise au terme de l’opération. En fait, verser un acompte est un bon moyen pour endormir davantage la méfiance du vendeur.

Enfin, des concessionnaires sont ciblés parce que les voleurs savent que leur établissement manque de discipline quand vient le temps des vérifications.

 

# 2 Le poteau

Souvent les fraudeurs ciblent un véhicule qui stagne dans l’inventaire (visible en ligne) depuis longtemps.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page