Le Guide de l’auto: Du papier à la Toile

Le Guide de l’auto:  Du papier à la Toile

Le Guide de l’auto n’a plus besoin de présentation. Il roule sa bosse depuis 1967. Mais en 2018, dans l’ère des communications numériques, le Guide est plus qu’un simple livre. C’est maintenant une des ressources sur le Web les plus importantes au Québec en matière d’essais automobiles. Puisque ce présent numéro est consacré à la publicité sur le Web, AutoMédia a rencontré Jean Lemieux, président de LC Média, pour en apprendre davantage sur la façon dont le Guide fait le pont entre les automobilistes et les concessionnaires sur le Web. 

Jean Lemieux, président de LC Média

Jean Lemieux, président de LC Média

 

Comment LC Média/Le Guide de l’auto ont-ils évolué au fil des ans ?

Il fut un temps où nous possédions plusieurs magazines papier, autant dans l’automobile (Le Monde de l’auto et World of wheels) que dans des niches (Cycle Canada, Moto Journal, Le monde du VTT, etc.). Sans oublier notre livre, Le Guide de l’auto, qui est publié à tous les ans. Mais les habitudes des lecteurs – et des annonceurs – ont changé. Tout le monde s’est dirigé vers le Web. Nous avons alors dû faire des choix. 

Premièrement, nous avons cessé la production de contenu papier, à l’exception du Guide, qui continue à se vendre à 90 000 exemplaires chaque année. Deuxièmement, nous avons décidé de nous départir des niches (à l’exception des bateaux) pour nous concentrer sur l’automobile via notre site Web www.guideautoweb.com. De cette façon, nous avons pu focaliser nos énergies sur le Web et nous positionner comme un leader en matière de contenu automobile sur le Web québécois. 

 

Est-ce que le www.guideautoweb.com est le site automobile le plus important au Québec ? 

De façon complètement objective, en utilisant les chiffres de Comscore comme référence, nous sommes toujours parmi les sites d’essais automobiles les plus populaires au Québec. Par exemple, en janvier 2018, nous avons généré 1 283 680 visiteurs uniques et 7 263 061 pages vues au pays. Sans oublier nos médias sociaux, qui comptent environ 250 000 adeptes. 

 

De quelle façon Le Guide de l’auto peut-il aider les concessionnaires du Québec en matière de publicité sur le Web ?

Nous offrons avant tout au concessionnaire de l’affichage publicitaire géolocalisé et dynamique. Par exemple, si un lecteur habite la région de Granby et regarde un essai de la Honda Civic 2018, on peut pousser une promotion de la concession Honda à Granby. On est vraiment pointu. À travers les gestes que pose un visiteur sur notre site Web, nous sommes tout à fait en mesure de savoir quelle pub nous devons lui présenter. 

Nous offrons aussi une page Web à tous les concessionnaires du Canada. On y trouve une photo de leur concession et leurs informations de base. Par contre, les concessionnaires qui sont clients chez nous auront la chance de personnaliser leur page. On ajoute aussi des boutons d’appel à l’action sur la page. 

 

Est-ce que vous proposez un modèle d’affaires payant par lead ? 

Non. Nous avons effectué un sondage chez nos lecteurs et nous avons découvert que peu d’entre eux vont immédiatement amorcer un contact (lead) avec le concessionnaire via le Web. En fait, la majorité d’entre eux viennent sur nos sites pour trouver le véhicule dont ils ont besoin et se dirigent ensuite directement vers un walk-in chez le concessionnaire. 

De plus, nous avons des acheteurs qui se situent à toutes les étapes de l’entonnoir d’achat. Certains sont à l’étape d’évaluer leurs besoins, d’autres commencent à faire une présélection et d’autres encore sont prêts à acheter sur-le-champ. 

 

Votre site affiche des petites annonces. Comment est-ce que ça fonctionne pour le concessionnaire ? 

En effet, le site compte environ 40 000 petites annonces. Nos annonces proviennent de différentes sources. Par exemple, nous diffusons les annonces d’Occasion en Or et de LesPac.com. Bien entendu, les concessionnaires qui sont clients chez nous verront leurs annonces être mises de l’avant. 

De plus, nous sommes en mesure de publier les inventaires à vendre de nos clients qui ne font pas affaire avec Occasion en Or ou LesPac via leur agence Web, comme D2C ou Media 360. 

 

Comme vous êtes une maison de production de contenu, peut-on supposer que vous produisez aussi du contenu pour vos clients ?

Absolument. C’est très efficace car nous couvrons tous les lancements de nouveaux produits. Il arrive même que nous ayons l’exclusivité de ces lancements. Ça nous permet de créer du contenu vraiment chaud pour nos clients concessionnaires. 

 

Quelle est la proportion de la publicité qui provient des concessionnaires versus celle des constructeurs automobiles ou autres clients ? 

C’est relativement minime puisque nous venons juste de lancer notre stratégie concessionnaire. C’est un processus qui prend du temps. Il y a plus de 800 concessionnaires de véhicules neufs au Québec seulement. Juste pour faire le tour de ceux-là, de leur expliquer ce qu’on fait et comment on peut les aider, c’est tout un travail. Et on ne se le cachera pas : les concessionnaires sont des bons acheteurs. Avant de leur vendre quelque chose, il faut bien leur expliquer le produit et comment ça va les avantager. 

 

De quelle façon le concessionnaire peut-il acheter de la publicité sur vos sites ? 

Il y a deux façons de procéder. Le client peut contacter un représentant de LC Média pour former une entente annuelle qui inclut beaucoup plus que de la publicité. L’autre manière de faire est d’utiliser l’achat programmatique, ce qui facilite l’achat de pubs ponctuelles. Le cas échéant, le client doit travailler avec l’agence M32, celle-là même qui place de l’inventaire chez TC Media, Télé-Québec, Cogeco Média, Serdy Média, Maman pour la vie, Urbania, Les Affaires, les Canadiens de Montréal, le Rocket de Laval, etc.  

Catégories: Industrie

À propos de l'auteur

Alex Crépault

Passionné de l'automobile depuis 1981. Journaliste automobile, créateur du magazine Québec Tuning, promoteur de la série Drift Mania, directeur de marketing automobile pour BMG/Scion Canada et co-propriétaire de MediaGo Communications Inc.

écrire un commentaire

<