Le futur selon KPMG: la connectivité, la numérisation et la voiture autonome

Que je sois « pogné » sur les boulevards Métropolitain ou Henri IV, je serai sur Internet, je répondrai à mes courriels, je visiterai mon compte Facebook, je serai sur Skype avec ma fille qui étudie à l’étranger, je piquerai un p’tit roupillon, tout ça pendant que mon auto négocie pour moi les irritants de la circulation.

La numérisation et la connectivité progressent main dans la main et leur complicité débouchera sur le fameux char sans pilote.

Certains diront qu’ils connaissent déjà une manière de ne pas perdre son temps tout en se déplaçant : emprunter les transports en commun. Certes, on peut travailler dans un train, un autobus ou même un taxi, mais ce n’est pas la même chose…

Bref, il est fort probable que le mirage de l’auto autonome se transformera peu à peu en solution miracle.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page