Le chiffre du jour : 7 générations de berlines Jetta et ça continue

La popularité toujours croissante envers les utilitaires et multisegments de toutes sortes a eu raison d’une foule de modèles d’automobiles au cours des dernières années, mais pas de la Jetta.

Au fil de ses sept générations, cette berline compacte de Volkswagen a développé un capital de popularité indéniable chez les automobilistes québécois. Aujourd’hui encore, elle maintient une relative popularité au sein du dernier bastion populaire spécifiquement automobile : le créneau des voitures compactes.

Un créneau qui demeure important

À la fin de la première moitié de l’année, les voitures compactes ont généré à elles seules 63,1 % de l’ensemble des ventes d’automobiles au Québec, d’après les chiffres publiés par AutoMédia.

En outre, les ventes des 9 modèles de voitures compactes toujours présentes au catalogue de leurs marques respectives ont totalisé 25 362 unités.

Ces ventes étaient dominées par la Toyota Corolla (6 508), la Honda Civic (5 041) et la Hyundai Elantra (3 371). La Volkswagen Jetta arrivait en huitième place (1 569) entre la Nissan Sentra (1 865) et la Subaru Impreza (851).

Ces Jetta représentaient 27,92 % de la demande totale pour ce modèle au Canada, un pourcentage illustrant l’attrait que génère toujours la Jetta (et les voitures compactes en général) chez les consommateurs de la Belle Province.

Une histoire qui dure depuis une quarantaine d’années

Rappelons que la Volkswagen a produit environ 18 millions de Jetta depuis son introduction sur le marché allemand, en 1979.

Publicité de Popular Auto de Montréal publiée dans La Presse, le 17 juin 1980.

Ce modèle est présent sur le marché canadien depuis 1980. Cette année-là, cette berline était offerte à partir de 9 845 $. Elle était munie d’un moteur atmosphérique à 4-cylindres à essence de 1,6 L qui produisait 78 ch.

Quarante-deux ans plus tard, la Jetta 2022 de septième génération offrira bientôt une carrosserie légèrement remaniée, de même qu’une nouvelle motorisation. La dernière automobile offerte par la marque allemande au pays adoptera donc le 4-cylindres à turbocompresseur et injection directe de 158 ch du Toas, le modèle qui a supplanté la Golf.

Photos : Volkswagen et La Presse

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page