Le chiffre du jour : 40 bornes pour Trois-Rivières

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie du Canada, François-Philippe Champagne, vient d’annoncer un investissement de 435 000 $ pour l’installation de 40 bornes de recharge à Trois-Rivières lors d’un événement organisé devant les locaux de la réputée station de recharge trifluvienne Roulez électrique. Sur la photo, on aperçoit (de g. à d.) Sylvain Juteau, le président fondateur de Roulez électrique, Christian Blanchette, le recteur de l’UQTR, Jean Lamarche, le maire de Trois-Rivières, le ministre François-Philippe Champagne et Michel Biron, un ancien membre du Sénat.

 

La Ville de Trois-Rivières s’électrifie pour favoriser l’adoption des véhicules électriques. Le 22 juillet dernier, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie du Canada, François-Philippe Champagne, a annoncé un investissement de 435 000 $ pour l’installation de 40 bornes de recharge dans cette ville.

Cet investissement comprend d’abord l’octroi de 245 000 $ à Roulez électrique pour un projet baptisé Avenue électrique. L’administration de cette station de recharge pour VÉ du centre-ville de Trois-Rivières verra donc à l’installation de 20 bornes. Onze d’entre elles sont destinées à cette station, qui en compte déjà 10. Les neuf autres seront installées dans le Technoparc, le parc industriel et trois autres lieux proches d’entreprises trifluviennes.

Roulez électrique et Innovation et Développement économique Trois-Rivières, l’agence de développement économique de la Ville, investissent également dans ce projet dont le coût total s’élève à 567 000 $.

« En offrant davantage de bornes électriques sur notre territoire, nous améliorons l’accessibilité des stations de recharge et offrons aux voyageurs des occasions additionnelles de découvrir Trois-Rivières », a affirmé le maire de la ville, Jean Lamarche, lors de l’événement organisé pour cette annonce devant les locaux de Roulez électrique.

L’UQTR quintuple ses bornes

Par ailleurs, l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) reçoit 190 000 $ également pour installer 20 bornes sur son campus. Elle en comptera alors 26 au total. Accessibles à ses étudiants et employés, mais aussi aux visiteurs, ces bornes représentent un investissement total de 551 000 $, auquel contribue naturellement l’UQTR.

Plus de 25 de ces 40 bornes seront dans le centre-ville, un modèle unique au monde, affirme Sylvain Juteau, le président fondateur de Roulez électrique.

Le matin du 22 juillet, l’équipe de Roulez électrique s’affaire à préparer les lieux pour la présentation qui aura lieu quelques heures plus tard.

« L’Avenue électrique est sans doute le plus beau site de recharge du Québec par sa proximité avec le centre-ville de Trois-Rivières, qui regorge d’attraits touristiques incontournables. C’est aussi un espace de commodité pour les électromobilistes qui sont en visite à la station », a ajouté M. Juteau. Rappelons que cette station de recharge est doublée d’une boutique offrant des bornes de recharges résidentielles et divers accessoires pour VÉ.

Pour sa part, François-Philippe Champagne estime qu’en collaborant avec Roulez électrique et l’UQTR pour construire ces nouvelles stations de recharge, on offre « une raison de plus aux gens de se procurer un véhicule propre ».

Toutes les bornes de recharge seront à la disposition des utilisateurs de VÉ d’ici l’hiver 2022.

Photos : Bureau du ministre François-Philippe Champagne et Roulez électrique

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page