Le chiffre du jour : 229 mm pour le Subaru Forester Wilderness 2022… toujours plus haut 

Nouvelle mise à jour le 7 septembre 2021, à 16:00 — Avec le nouveau Forester Wilderness 2022, Subaru semble suivre la voie des Olympiens en adhérant, en quelque sorte, à leur devise : Citius, Altius, Fortius (plus vite, plus haut, plus fort en latin).

Bon, d’accord. Cette nouveauté n’est pas plus rapide que les autres Forester 2022. Par contre, il va plus haut, d’un point de vue technique du moins. Et cela commence par sa garde au sol qui passe de 220 à 229 mm. C’est la plus haute dans l’histoire de ce modèle. En plus d’accroître ses capacités de franchissement, ce changement procure de meilleurs angles d’attaque et de surplomb à cet utilitaire.

Cette nouvelle variante du Forester reçoit aussi une suspension à débattement accru (+15 mm) pour hausser le confort tout en améliorant, là aussi, les capacités de franchissement en conduite hors route. Dans cette optique, des plaques de protection sous le châssis, devant comme derrière, figurent dans sa dotation de série.

Plus « fort », ce Forester

Comme pour les autres versions du Forester, un moteur « Boxer » de 2,5 litres à injection directe produisant 182 ch et 176 lb-pi de couple entraîne les quatre roues par voie d’une transmission intégrale en prise constante. Ça, c’est du connu.

Ce qui est nouveau, cependant, ce sont les changements apportés à sa boîte automatique à variation continue. Pour assurer une plus grande robustesse à ce véhicule, sa boîte à des rapports plus courts devant faciliter les déplacements en terrains accidentés et glissants. De plus, elle tire profit d’un radiateur d’huile grâce auquel la capacité de remorquage passe de 680 à 1 360 kg. Là aussi, le constructeur établit un nouveau record pour le Forester.

Des chiffres de ventes qui parlent

Le Forester Wilderness fera ses débuts chez les concessionnaires canadiens cet automne. Bien qu’il ne soit pas destiné à une très grande diffusion, il contribuera assurément à mousser les ventes d’un des trois modèles les plus populaires de la marque.

Aux termes des six premiers mois de l’année, les ventes combinées des utilitaires Crosstrek, Forester et Outback représentaient 79,4 % de l’ensemble des ventes de Subaru au Canada. Le Crosstrek a été de loin le modèle le plus vendu (39,95 % des ventes), suivi du Forester (21,06 %) et de l’Outback (18,39 %).

Au Québec, la popularité de ce trio a été aussi grande. Ensemble, ils ont généré 78,5 % des ventes de la marque durant la même période, mais avec une nuance. Avec 46,66 % des ventes, le Crosstrek a tenu les concessionnaires un peu plus occupés que l’Outback (16,90 %) et le Forester (14,92 %).

Quelques repères visuels discrets de couleur cuivre anodisée servent de point d’orgue à l’intérieur : pour les surpiqûres décoratives et les garnitures décoratives du volant, du pommeau de boîte de vitesses et de la commande du système X Mode.

Deuxième Wilderness de Subaru

Le Forester Wilderness est le deuxième produit de la marque qui subit une transformation de la sorte. En mai dernier, le constructeur nippon avait présenté l’Outback Wilderness, qui partage grosso modo les mêmes attributs destinés « à élargir l’esprit d’aventure du modèle », explique le constructeur.

Pour rendre ces variantes reconnaissables au premier coup d’oeil, le constructeur mise sur diverses touches esthétiques, comme cette peinture Bleu geyser exclusive mise en valeur dans les publicités. On pense aussi à leur calandre et leurs pare-chocs de formes distinctes, de même qu’à cet autocollant noir mat posé sur le capot et qui doit réduire l’éblouissement pour le conducteur.

Pour plaire aux consommateurs, le noir est omniprésent sur la carrosserie (parfois en mat) pour enjoliver la calandre, les blocs optiques et les antibrouillards à DEL (de forme hexagonale), les passages de roues et les roues, les bas de caisses, les coques de rétroviseurs (autoatténuants) et les longerons de toit.

Quelques repères visuels discrets de couleur cuivre anodisée servent de point d’orgue à l’extérieur comme à l’intérieur : sur les points d’ancrage des longerons de toit, mais aussi pour les surpiqûres décoratives des sièges et les garnitures décoratives du volant, du pommeau de boîte de vitesses et de la commande du système X Mode de gestion de la traction.

Le Forester Wilderness partage avec l’Outback du même nom des pneus tout terrain Yokohama Geolander A/T G015 de 17 pouces.

Aides à la conduite adaptées à la circulant en nature

À l’instar des autres versions, le Forester Wilderness est muni de l’ensemble d’aides à la conduite EyeSight. Son système de quatrième génération a cependant été recalibré pour tenir compte de la garde au sol surélevée et des pneus tout terrain. Cette version améliorée d’EyeSight incorpore aussi un nouveau système de braquage automatique d’urgence de la direction.

Enfin, notons que les roues en alliage de 17 po du Forester Wilderness, qui ont une forme différente de celle de l’Outback du même nom, sont néanmoins chaussées des mêmes pneus tout terrain Yokohama Geolander A/T G015.

Au moment de faire cette annonce, le 2 septembre, le constructeur n’a pas dévoilé le prix de cette nouveauté, pas plus que celui des autres versions du Forester 2022. Cependant, s’il adopte la même stratégie qu’avec la gamme Outback, le prix du Forester Wilderness pourrait alors se situer entre celui des versions Sport et Limited. Une histoire à suivre…

Photos : Subaru

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page