Le Blogue de Michel Crépault: Le nouveau club à la mode

Le Blogue de Michel Crépault: Le nouveau club à la mode

Dans une récente livraison du magazine Automotive News, je lisais que indiGO Auto Group (de Houston) a inauguré le 15 mars à Palm Springs, en Californie, une concession d’un genre nouveau basé sur le concept Destination Porsche.

Ce nouveau bâtiment ne se contente pas de faire un pied de nez à la popularité croissante de la vente en ligne, il bonifie la mission d’une concession.

Sirius: Application

 

Un espace incroyable

Oui, c’est grand : 45 000 pi ca. Et c’est beau. Par exemple, la façade se pare de panneaux d’aluminium ajourés de rouge qui rappellent les feux arrière d’une 911 ! Mais au-delà du look, il y beaucoup plus.

Carrières Auto

Ainsi, l’espace café offre davantage que de la caféine et des grignotines gratuites. Le lieu a été agrandi pour encourager les fans de la marque à venir s’y côtoyer. Pendant que leurs enfants rigolent dans le coin jeux, les « porschistes » jasent et commentent les  courses diffusées sur 14 écrans géants. On se croirait à la Cage aux Sports ! Si vous cherchez une salle fermée pour tenir un meeting plus formel, la concession en a une pour vous.

L’idée est de tremper dans la culture de la marque, de s’en imprégner. Pensez aux boutiques Apple qui, en plus d’être invitantes, organisent chaque jour des séminaires gratuits pour que les clients approfondissent la technologie de leurs joujoux.

Tous les constructeurs déballent régulièrement à leurs franchisés un nouveau plan Image, lequel coûte cher. Ces nouveaux plans répondent aux tendances du jour, certes, mais j’ai l’impression que Porsche vient d’égayer l’expérience-client.

 

Une question d’expérience

J’ignore si les Cercles des fermières sont toujours populaires mais je sais que les gens se réunissent dans des cafés spécialisés pour jouer à des jeux de société. Malgré la location de films en ligne, les ciné-clubs continuent d’exister, tout comme les clubs de lecture, de philatélie, de dégustation de vin, etc. Et je parie qu’il n’y a pas une seule marque d’automobile digne d’intérêt qui n’a pas son fan-club. À Palm Springs, ils ont désormais leur repaire.

Face à l’Internet qui renferme l’individu sur lui-même, j’imagine tout à coup des concessions qui seraient des lieux de rendez-vous  communautaires. Les Tim Hortons et les MacDo continueront de recevoir leurs habitués qui têtent leur café pendant deux heures tout en gérant la défensive du Canadien, mais on pourrait aussi se rendre chez le concessionnaire local.

Je sais, j’étire un peu la sauce… Vous voulez vendre des autos, pas des chaussons aux pommes. Mais il y a peut-être plus de liens entre les deux que vous ne le croyez. C’est chez qui déjà que l’on « trouve de tout, même un ami » ? Et si les concessionnaires du Québec, en ville comme en région, devenaient notre nouvel ami ?

Catégories: Blogue, Michel Crépault

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<