L’AMVOQ: stratégie numérique, nouveaux partenaires et mission philanthropique

L’AMVOQ: stratégie numérique, nouveaux partenaires et mission philanthropique

L’équipe de l’AMVOQ n’a pas chômé en 2018 avec des réalisations majeures tout au long de l’année. En premier lieu, le point saillant: le lancement du logiciel d’évaluation et de tarification Autopropulsion. «Nous voulions nous réapproprier notre stratégie numérique et nos données, explique Steeve De Marchi, directeur général de l’Association des marchands de véhicules d’occasion du Québec. Avec la collaboration de la CCAQ, qui partageait les mêmes préoccupations, le logiciel, propriété des deux partenaires, poursuit aujourd’hui sa période de rodage.

 

Sirius: Application

AUTOPROPULSION - AMVOQ ET CCAQ

« À maturité, ce logiciel sera un outil plus efficace que les produits comparables et beaucoup moins coûteux. Les utilisateurs pourraient s’attendre à payer jusqu’à 1800 $ par mois pour le même service offert à 300 $ chez nous », dit M. De Marchi.

 

Catherine Langlois AMVOQ

À la suite du succès de la campagne publicitaire télévisée de l’Association, Catherine Langlois, directrice du développement des affaires de l’AMVOQ, en est officiellement devenue le visage et la porte-parole.

 

Quant aux nouveaux partenariats, l’AMVOQ a augmenté son réseau de solides fournisseurs grâce, entre autres, au géant CarGurus, au distributeur québécois de pneus et d’accessoires automobiles Stox et à LivePerson, les spécialistes mondiaux du clavardage. « Ce dernier, estime le directeur général, nous permettra d’avoir une première ligne de réponse pour nos membres. »

 

Également, le partenariat avec Desjardins, un proche de l’AMVOQ depuis de nombreuses années mais absent du congrès 2016, a été réactivé. Et en toute fin d’année, Vin-Lock, une entreprise spécialiséeen marquage et balises numériques, s’est joint à la grande famille AMVOQ. Avec l’augmentation de la valeur des véhicules d’occasion, le vol est devenu une sérieuse préoccupation.

 

Les souhaits de 2019

Steeve De Marchi dit vouloir concentrer ses efforts sur le numérique, une suite logique à la stratégie technologique déployée par son regroupement. Les nouveautés de 2018, et en particulier le logiciel Autopropulsion, représentent des projets à long terme et le directeur prévoit qu’ils atteindront leur maturité dans environ cinq ans.

Toujours active à la table de concertation de l’AMF, l’AMVOQ a participé l’automne dernier à la mise en place des nouvelles mesures de l’organisme concernant la distribution sans représentant. Deux autres volets sont prévus en mars et juin prochains.

Enfin, du côté philanthropique, Steeve De Marchi est loquace: «Nous avons tous à cœur – tant nos membres que notre équipe – la mission d’Opération Enfant Soleil et nous allons faire du bruit autour de la cause en 2019 en organisant plusieurs activités afin que notre Association puisse aider plus d’enfants malades à guérir. »

 

Sur la photo

L’équipe de l’AMVOQ passe de la techno (tel le logiciel Autopropulsion) à l’entraide (comme Opération Enfant Soleil) avec la même énergie contagieuse.

Au sujet des bilans annuels d’AutoMédia

A chaque année, AutoMédia dédie la périodes des Fêtes aux bons coups qu’ont effectué les fournisseurs au courant de la dernière année, ainsi qu’à leurs souhaits pour la nouvelle année.

Catégories: Industrie

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*