La fois où j’ai conseillé à un client de générer moins de « likes ».

En création de contenu organique sur les médias sociaux, l’engagement que l’on génère est l’unité de mesure la plus évidente et la plus simple à observer. Mais c’est facile de devenir obsédé par le nombre de « likes » obtenus au point de ne créer uniquement que le contenu qui sera le plus populaire. Ne tombe pas dans le piège ! Je t’invite à dire OUI au contenu qui sera moins viral. Voici pourquoi. 

 

Dans le cadre d’un mandat de consultation débuté récemment auprès d’un groupe de concessionnaires, j’ai d’abord été très impressionné par la quantité de contenu original qui était produit, ainsi que par la portée et l’engagement moyen obtenu. C’était de loin supérieur à la moyenne des concessionnaires du Québec. 

banners

 

Mais en y regardant de plus près, la réalité m’a frappé en pleine face. L’adaptation de « trends » du moment et l’utilisation de sons populaires n’étaient pas seulement au cœur de la stratégie, elles prenaient presque toute la place. Au premier coup d’œil, en se basant sur les vues et les « j’aime » récoltés, tout allait parfaitement bien dans le meilleur des mondes. Mais sous la surface, des vulnérabilités étaient bien présentes. 

 

La vidéo : le véhicule de ta personnalité 

 

Premièrement, l’un des principaux avantages à la création de contenu au format vidéo, c’est la manière unique qu’elle permet à ton audience de connecter avec ta personne. D’apprécier ton approche. De te faire confiance. En concession, en tant que conseiller aux ventes, c’est ce que tu dois accomplir en personne, le plus rapidement possible, pour pouvoir décrocher une transaction de qualité d’où découleront ensuite de nouvelles références et des ventes subséquentes. 

 

Pourtant, j’ai eu beau consommer des dizaines de vidéos mettant en vedette la conseillère de cette concession, je n’ai jamais entendu sa vraie voix. Oui, je reconnaissais son visage. Oui, certaines vidéos m’ont fait sourire. Mais c’était tout, alors que ça aurait pu être beaucoup plus. Elle ne m’avait rien appris. Elle ne m’avait pas donné de raisons d’avoir envie de lui accorder ma confiance pour l’achat de mon véhicule. 

 

En concession, pendant ta track de vente, tu dois aussi, en échangeant avec ton client, tenter d’établir des ponts. Des points de connexion, basés par exemple sur des intérêts communs. Ces ponts accélèrent la mise en place d’une relation de confiance et l’appréciation de ton client envers ta personne. Alors, chaque élément de contenu dans lequel tu mets de l’avant les facettes de ta personnalité, tes champs d’intérêt, tes loisirs et tes passions représente une occasion de plus de permettre à tes clients potentiels de connaître l’être humain que tu es, de manière exponentielle et même pendant que tu dors ou que tu es en vacances sur une plage ! Ne te limite pas à ta capacité à danser sur les dernières tendances (ou encore, ce qui est plus courant, te limiter au prix de l’unité que tu me proposes…).

 

Un message pour tous, ou tous pour un message ?

 

Tu as 1000 abonnés ? Ce sont 1000 personnes distinctes. Chacune avec une personnalité et des intérêts qui lui sont propres. Chacune dans un moment bien précis de sa vie qui dicte ce à quoi elle réagit, et la manière dont elle y réagit en cette seconde précise. Chaque type de contenu, chaque publication, ne résonnera pas de la même manière auprès des différents segments de ton audience. 

 

L’objectif est donc de varier le message, mais aussi le style, pour augmenter les chances de captiver l’attention d’un plus grand nombre d’individus et s’assurer que chacun trouve son compte en consommant ton contenu. Tes médias sociaux sont des outils de diffusion gratuits, qui te permettent d’avoir accès à l’attention de tes clients potentiels. C’est une incroyable opportunité, pour qui sait en profiter !

 

Et la vente, dans tout ça ? 

 

Enfin, même si l’utilisation des sons et des tendances te permet d’obtenir le plus grand nombre de « likes » et de vues, n’hésite pas à complémenter ton contenu avec des éléments tantôt plus informatifs, tantôt plus personnels… et tantôt directement axés sur la vente ! 

 

Parce que oui, au final, ce qu’on veut, c’est que les gens sachent ce que tu fais dans la vie, et il n’y a aucune honte à leur proposer ton produit de façon très directe à travers ton contenu, même si la publication ne devient pas virale. Quand tu publieras au sujet du modèle 2023 qu’il te reste en stock et des raisons qui en font une excellente affaire, n’oublie pas : ton objectif avec ce contenu n’est pas de battre tous les records de « j’aime ». C’est de rejoindre LA personne qui viendra l’acheter et qui prendra livraison la semaine prochaine. Et qui te fera déjà confiance au moment d’arriver en concession parce qu’avant d’avoir vu cette publication, elle avait déjà consommé tes 28 éléments de contenu précédents. 

 

La parfaite recette de contenu n’existe pas. Comme toute bonne recette de sauce à spag. L’important, c’est d’y inclure plusieurs ingrédients, de conserver un bel équilibre et, surtout, de la faire à ta manière. 

 

Bon appétit… et bonne vente ! 

 

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Retour en haut
banners