Les impacts de la renégociation de l’ALENA sur l’industrie automobile canadienne

Un article intéressant est paru aujourd’hui sur le site d’Automotive News Canada. Celui que l’on surnomme le « Tsar de l’Automobile », Ray Tanguay, explique ses observations sur les impacts de l’ALENA sur l’industrie automobile canadienne.

Tanguay, qui a passé près d’un quart de siècle chez Toyota Canada et qui est maintenant conseiller auprès des ministères fédéraux et provinciaux en matière d’industrie et d’automobile, propose dans l’article sa vision à court terme et à long terme de cette situation.

D’emblée, Tanguay mentionne que le pronostic n’est pas très réjouissant à court terme. Mais c’est en grande partie parce qu’il y a beaucoup d’incertitude. Et personne déteste l’incertitude comme les investisseurs. Et pour continuer à rouler, l’industrie automobile a besoin d’investissements…

Par contre, à long terme, l’angle canadien se trouve, entre autres, dans nos avancées technologiques en matière d’intelligence artificielle. Si nous poursuivons nos innovations et notre développement technologique en poussant les nouveautés, programmes d’études, etc. nous avons plus de chances d’en sortir gagnant à long terme, selon lui.

« Nous avons des pionniers de l’intelligence artificielle ici, au Canada. C’est pourquoi les Google, Microsoft et Apple de ce monde débarquent ici par les temps qui courent. Ils reconnaissent notre talent unique. Et si nous continuons à développer cette stratégie, nous développerons une expertise et une capacité de fournir ces technologies. Or, nous devons à la fois défendre notre pied-à-terre dans l’industrie automobile » Conclue Tanguay.

De cette perspective, il est logique d’affirmer que dans un climat d’incertitude au niveau de l’assemblage, il faut se tourner vers les innovations et la technologie, pour être prêt lorsque le temps viendra pour fournir l’industrie avec le fruit de nos connaissances.

SOURCE: http://canada.autonews.com/article/20170905/CANADA/170909894/car-czar-explains-how-new-nafta-could-affect-canadas-auto-sector

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page