Honda de Terrebonne doublera sa surface d’ici la fin de l’année

Honda de Terrebonne doublera sa surface d’ici la fin de l’année

Le concessionnaire de la Rive-Nord de Montréal, Honda de Terrebonne, doublera sa surface d’exploitation. Il vient d’entreprendre les travaux de construction d’un nouveau bâtiment, juste à côté de l’actuel. Un investissement de 6,5 millions $.

«L’actuel bâtiment sera démoli une fois que nous aurons déménagé», affirme Sébastien Brassard, président de Honda de Terrebonne. «Nous allons passer de 19 000 à 38 000 pieds carrés. Nous allons offrir à notre clientèle une salle de montre plus vaste. En ce moment, nous avons huit véhicules collés dans la salle de montre. Ce nombre passera à 15, bien espacés, dans la nouvelle bâtisse.»

Le président de la concession promet également que les aires d’attente seront plus au goût du jour, que l’aire des baies de service sera plus vaste. Le nouvel aménagement incluera une aire de livraison plus moderne, ainsi qu’un accès à l’intérieur (drive-thru) pour le département du service. «C’est super important», ajoute-t-il. «Mais on est content, ça avance!»

Enfin, le nouveau bâtiment offrira une plus grande capacité d’entreposage. «Nous pourrons entreposer jusqu’à 3000 pneus au deuxième étage.»

Sirius: Série Mondiale

Le déménagement dans le nouveau local est prévu dans le courant du mois d’octobre. Ensuite, l’édifice construit en 1987, et rénové quelques fois par la suite, sera démoli. Il restera le stationnement à terminer. M. Brassard estime que, d’ici le début de décembre, tous ces travaux seront complétés. L’ouverture officielle se fera plus tard.

Honda de Terrebonne dessert essentiellement la couronne nord de Montréal. La concession vend un peu plus de 900 véhicules neufs et 550 véhicules d’occasion par année.

Honda de Terrebonne

Honda de Terrebonne

 

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

Paul-Robert Raymond

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*