Geely prend le contrôle de Lotus

Même si le légendaire constructeur de sportives anglaises Lotus démêle tranquillement ses problèmes après une longue période d’incertitude et de ventes stagnantes, il connaissait, jusqu’à aujourd’hui, toujours sont lot de défis.

En effet, même si Lotus commençait à montrer un brin de profitabilité grâce à une production augmentée, une réduction de ses coûts et de nouvelles itérations plus dispendieuses de modèles existants, il n’en demeure pas moins que pour faire sa marque au niveau mondial, Lotus avait encore beaucoup de pain sur la planche, et peu de capitaux pour accomplir quoi que ce soit.

Et la venue du « Brexit » n’allait peut-être pas l’aider à percer de nouveaux marchés facilement.

Après la Suédoise Volvo, voilà que le groupe chinois Geely prend, à partir d’aujourd’hui, le contrôle de Lotus en tant qu’actionnaire majoritaire. Avec un paiement de 65 millions de dollars américains, l’entreprise chinoise s’est emparée de 51% des parts de Lotus.

Cette transaction peut fort possiblement être tout juste ce que Lotus a besoin, et ce, au meilleur moment. Si Geely apporte avec lui la même « magie » qu’il a apportée à Volvo – c’est-à-dire un chèque en blanc et la liberté de concevoir des véhicules dignes de son nom – Lotus pourra fort probablement se démarquer à l’étranger et augment sa productivité.

De plus, nous pouvons spéculer qu’une plus grande diversité des modèles, et des variantes électriques pourront probablement être développées.

 

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page