Ford et Toyota : Le Mexique bénéficie d’investissements considérables

Le secteur industriel mexicain est en plein essor. Nous apprenions tout dernièrement que la Toyota Corolla allait dorénavant être fabriquée à l’usine de Toyota à Guanajuato au Mexique. Avec l’aide d’un investissement d’un milliard de dollars américains de la part du constructeur nippon, les opérations reliées à la populaire sous-compacte seront transférées de l’usine de Cambridge en Ontario vers cette nouvelle usine, créant du coup 2000 nouveaux emplois dans les prochaines années. Rien à craindre pour nos emplois canadiens, rassure la compagnie japonaise; notre usine ontarienne se verra mandater la production d’un autre véhicule, qui n’est pas connu pour l’instant.

Simultanément, Ford annonçait des investissements au Mexique pour la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse de nouvelle génération ainsi que de voitures destinées à l’exportation vers divers pays, visant la création de 3800 nouveaux emplois directs. Une enveloppe de 200 millions de dollars ira à l’agrandissement d’une usine de production de moteurs diesel, 1,2 milliard de dollars seront investis dans les installations d’Irapuato, pour la fabrication de boîtes de vitesse. Finalement, un investissement de 1,1 milliard de dollars ira dans les opérations de fabrication de véhicules dans l’État du Chihuahua.

Le Mexique est actuellement le septième producteur mondial d’automobile. Les coûts de production y sont bas et l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) permet aux constructeurs de s’y implanter afin de desservir efficacement et de manière profitable les États-Unis, le Canada ainsi que d’autres pays en produits finis ainsi qu’en pièces diverses destinés à l’assemblage final.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page