FIX4 Capital, une nouvelle aide financière pour réparer son véhicule

Décidément, le milieu financier automobile intéresse les investisseurs privés ces temps-ci. Après Iceberg Finance, qui se spécialise dans le prêt du 2e et 3e crédit, c’est au tour de la société montréalaise Fix4 Capital de s’inviter au bal.

 

Créée en 2020 par Tave Della Porta (un ancien conseiller aux ventes de véhicules d’occasion chez Spinelli Honda), cette entreprise financière souhaite se distinguer dans l’octroi de prêts pour réparations automobiles abordables et flexibles. « Nous avons les outils afin d’approuver les prêts des clients en moins de cinq minutes, sans vérification du crédit », signale Stéphane Saint-Hilaire, président du conseil d’administration de l’entreprise. Jusqu’en mars 2018, il était président des encans Adesa.  

 

« FIX4 Capital n’exige aucune référence et ne fait aucune vérification des antécédents ou du crédit.»

À quoi ressemble ce financement ? 

« Il s’agit d’un montant pouvant atteindre 10 000 $ sur 12, 24, 36 ou 48 mois, à un taux d’intérêt de 19,9 % », explique M. Saint-Hilaire. L’approbation, dit-il, est fondée sur la valeur du véhicule et non sur la cote de crédit du propriétaire. Ainsi, le montant financé ne peut excéder 3% de la valeur du véhicule.

FIX4 Capital n’exige aucune référence et ne fait aucune vérification des antécédents ou du crédit, indique-t-il. L’entreprise a mis au point un système d’approbation en ligne facile à utiliser qui permet aux clients d’obtenir un prêt rapidement. Le service est entièrement gratuit pour les commerçants. Les clients, poursuit-il, peuvent connaître instantanément le montant maximal du prêt autorisé, simplement en fournissant des détails de base sur leur véhicule, comme la marque, le modèle, l’année et le kilométrage. « FIX4 Capital paie ensuite le centre de réparation au nom de l’emprunteur », signale Stéphane Saint-Hilaire.

 

« Selon des statistiques canadiennes, 40 % des consommateurs disent devoir avoir recours au crédit pour faire face à une dépense imprévue de 400 $ ou plus. »

Pour les réparations imprévues 

« L’idée est d’offrir aux consommateurs un accès rapide au crédit pour des réparations imprévues. Le marché des réparations de véhicules représente plus de 30 G$ au Canada. Selon des statistiques canadiennes, 40 % des consommateurs disent devoir avoir recours au crédit pour faire face à une dépense imprévue de 400 $ ou plus. »

« Nous croyons que c’est le droit fondamental de tous de pouvoir accéder à un financement abordable et flexible lorsque des réparations automobiles sont nécessaires », plaide le fondateur Tave Della Porta. L’équipe d’actionnaires est également composée de Derek Lloyd et de Robert Bédard, qui ont tous deux travaillé dans le secteur financier et de l’énergie. De nouveaux associés, dont la société de capital de risque Tactico, la société de services-conseils en investissement Keira Capital Partners et Martin Lavigne, ancien président de Financière Banque Nationale – Gestion de patrimoine, se sont ajoutés lors d’une ronde de financement de 7,2 M$ l’été dernier.

« Nous sommes entrés sur le marché dans l’espoir de contrer les prêteurs à intérêts élevés. Nos taux sont aussi bas pour tous, peu importe la cote de crédit, peu importe le revenu. Nous n’imposons aucuns frais cachés et n’usons d’aucun subterfuge », indique fièrement Tave Della Porta.

 

 

« Ces détails sont toutefois déjà réglés du côté de l’Ontario, un marché qui regroupe maintenant plus de 230 centres de service où les prêts de FIX4 Capital sont accessibles. »

Être sur la liste

Le centre de service où s’effectue la réparation doit toutefois être enregistré dans notre réseau, prévient Stéphane Saint-Hilaire. Pour le moment, aucune adresse au Québec ne fait partie de cette liste. Des détails techniques sur le lien de crédit restent à négocier auprès de l’Autorité des marchés financiers, précise-t-il. « Ces détails sont toutefois déjà réglés du côté de l’Ontario, un marché qui regroupe maintenant plus de 230 centres de service où les prêts de FIX4 Capital sont accessibles. »

Depuis le lancement de ce service de prêts rapides, l’entreprise a aidé des centaines de conducteurs à reprendre la route grâce à sa promesse d’accès rapide à de l’argent pour la réparation et l’entretien de leur véhicule. FIX4 Capital a également aidé les centres de réparation à réduire le risque de pertes de revenus, et ce, même pendant la pandémie de COVID-19. « L’année 2021 s’est soldée par 2,7 millions de prêts », conclut M. Saint-Hilaire.

 

Sur la photo d’entête: 

Ligne du haut : Robert Bédard, Derek Lloyd, Tave Della Porta, Stéphane Saint-Hilaire

Ligne du bas: Chris Harvey et Joe Carusella

 

Image tirée du site Web de Fix4 Capital

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page