Scion C-HR concept

Fin de Scion: Un mal pour un bien?

– le permis de conduire n’est plus synonyme de liberté ;

– la voiture, la maison et la carrière ne sont plus des accomplissements personnels autant recherchés qu’autrefois.

On écoutant ces constats, on peut comprendre pourquoi les constructeurs et les gens de la mise en marché ont de la difficulté à s’ajuster aux besoins de ces créatures toutes particulières…

Au final, parce que les « Y » sont difficiles à saisir, on peut croire que Scion a commis des erreurs. Mais pouvait-il en être autrement ? En effet, comment arrimer «  jeunes » et « authenticité » ? Il semble que plus on en parle, plus on s’en éloigne.

Peut-être que les prouesses « life style » plus ou moins désespérées des constructeurs sont futiles et que rester soi-même en tant que constructeur est le seul moyen de conquérir ce qui restera de conducteurs parmi les jeunes consommateurs?

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page