Dossier: événements et concessionnaires

Les événements et les concessionnaires: clé en main VS le faire soi même

Soulignons tout de suite que M. Lamont n’organise pas de fêtes ou de lancements de produits. Sa stratégie de fidélisation passe par les ventes privées (sans ballounes ni sandwiches, précise-t-il) durant lesquelles son entreprise doit générer le bon trafic dans la salle de montre.

Il ne doute pas une seconde que tout blitz de marketing automobile, qu’il passe par une célébration d’anniversaire ou le dévoilement d’un nouveau véhicule, exige une rigoureuse gestion des données, i.e. une identification précise des bons clients à contacter et une connaissance approfondie des activités de télémarketing (téléphones, courriels, SMS).

Si jamais le personnel du concessionnaire dit à ce sujet «Pas de problème, patron, on s’occupe de tout», le président de RAID déconseille d’accepter pareille offre : « J’ai trop vu de scénarios où les gens sont d’abord tout feu tout flamme, puis ils perdent rapidement le focus lorsque d’autres urgences se pointent, et alors tout le monde est rendu ailleurs… C’est comme pour le gym: les intentions de départ sont bonnes, mais elles ne durent jamais longtemps. »

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page