Anthony Joseph, vice-président de McLaren North America.

Entrevue avec Anthony Joseph, vice-président de McLaren North America.

McLaren Automotive est en pleine offensive. Après avoir dévoilé au Salon de l’auto de New York la 570S, le premier membre de la nouvelle série Sports – une gamme plus « abordable » – le fabricant britannique a ensuite ajouté la 540C au Salon de Shanghai. Lors du Grand Prix F1 à Montréal, Pfaff Automotive Partners, le distributeur officiel de McLaren au Canada, a organisé un évènement conjoint avec la mercerie pour hommes Henri Vézina, à Laval, où il a annoncé son intention d’ouvrir une concession à Montréal en 2016. AutoMédia s’est entretenu avec Anthony Joseph, vice-président de McLaren North America.

 

Qu’est-ce que McLaren Automotive?

Le groupe McLaren existe depuis un peu plus de 50 ans. Nous avons participé à des épreuves de sport automobile durant toutes ces années. Vers la fin des années 90, nous avons commencé à construire des voitures pour la route, en débutant avec la McLaren F1. Nous avons participé activement à concevoir la SLR avec Mercedes Benz dans les années 2000. Par la suite, la décision a été prise de se lancer dans la production de nos propres modèles, une décision toute naturelle puisque nous disposions de toutes les technologies. Nous voulons assoir nos clients dans les voitures exceptionnellement évoluées.

Des clients fortunés ?

Nous nous spécialisons dans les voitures à deux places construites autour d’une coquille en fibre de carbone. Nous ne désirons pas faire de grosses productions, ça sera toujours en nombre limité. La 675 Longtail, par exemple, ne sera fabriquée qu’à 500 exemplaires. La P1 a eu droit a une production de 375 exemplaires pour le monde entier. Nous avons trois séries de véhicules

Les séries McLaren

  • Legacy : M6GT / F1 / 12C / 12C Spider
  • Ultimate : P1 / P1 GTR
  • Super : 650S Can-Am Spider / 650S Coupe / 650S Spider / 675LT
  • Sports : 570S / 540C
Voitures Mclaren: P1, 650S Coupe & Spider
Voitures Mclaren: P1, 650S, 570S

Peu importe la série, l’auto peut être conduite sur une route publique ?

Les McLaren ont cette particularité spéciale qu’elles peuvent être utilisées sur la route comme sur la piste grâce à un système avancé de réglages de suspension.

Tous les modèles sont en production limitée?

Certains de nos modèles seront produits en plus d’exemplaires que d’autres mais notre production totale se limitera à 4 500 exemplaires par année puisque c’est la capacité maximale de notre usine (ndlr : un bâtiment futuriste en Angleterre appelé McLaren Technology Center).

McLaren Technology Center
McLaren Technology Center

Si vous pouviez en faire plus, le feriez-vous?

Non. Nous souhaitons nous spécialiser dans les voitures biplaces et desservir ce marché uniquement, pour l’instant.

L’Amérique du Nord est votre plus gros marché?

Oui. Dans le monde, nous vendons environ 1 500 véhicules. En Amérique du Nord, c’est 505 voitures, soit 35% du total. On peut faire mieux. Nous avons 14 concessionnaires aux États-Unis et deux au Canada, soit à Toronto et Vancouver. Montréal suivra. Nous voulons ouvrir cette concession en 2016.

Quel est le client type de McLaren?

Un pilote dans l’âme, quelqu’un qui a déjà été propriétaire de voitures sport de ce type dans le passé, mais qui cherche une voiture plus avancée technologiquement. Ce sont des hommes à 90% et ce pourcentage monte à 95% pour la série Ultimate. Nous nous attendons à davantage de femmes avec la série Sports.

Cet amateur possède combien d’autos en moyenne?

Je dirais trois ou quatre, mais sa McLaren peut faire partie des autos qu’il conduit au quotidien.

Qu’est-ce que différencie une McLaren d’une Ferrari?

Une McLaren peut être conduite sur la route sur de longues distances.

Quel genre de mise en marché faites-vous?

Nous ne faisons rien de trop général. Nous organisons des événements spéciaux dans le but de mettre les acheteurs potentiels dans le siège du conducteur de nos voitures. Nous ciblons des gens qui n’ont jamais conduit une McLaren

McLaren en hiver
McLaren en hiver

Est-ce possible de conduire une McLaren en hiver?

Oui, certains de nos concessionnaires proposent des pneus d’hiver pour la 650S.

Les nouvelles 570S et 540C visent d’abord quelle marque rivale?

Je dirais d’abord Porsche.

En tant qu’entrepreneur, comment puis-je acquérir une concession McLaren?

Nous cherchons des gens d’expérience qui connaissent notre clientèle particulière, donc qui ont eu ou qui ont des concessions du même genre.

Qui appartiennent à un groupe ou qui sont indépendants?

À date, les indépendants ont mieux performés dans notre type de marché mais ça ne veut pas dire que nous n’évaluons pas l’option des groupes (ndlr : Pfaff est un groupe et, en 2014, il a vendu à lui seul le cinquième de toutes les Porsche écoulées au Canada, soit 1001 unités).

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page