Enquête autoHEBDO: ce que les acheteurs recherchent

Enquête autoHEBDO: ce que les acheteurs recherchent

AutoHEBDO  a récemment mené une petite enquête pour savoir ce que les Québécois et les Canadiens recherchent lorsqu’ils souhaitent se procurer un nouveau véhicule et comment ils se sentent lorsqu’ils signent le fameux contrat. En voici les grandes lignes.

 

Quand vient le temps d’acheter une voiture neuve,  la majorité des Canadiens vivent une grande vague d’excitation… En effet :

60% des Canadiens se sentent excités ou heureux quand ils achètent une voiture  o

27% des femmes interrogées sont plus susceptibles de se sentir nerveuses au moment de signer les papiers d’achat, tandis que 18 % des hommes se sentent en confiance et en contrôle.

Du côté de la belle province, 66% des Québécois ressentent de l’excitation au moment  de l’achat d’une voiture, 20% sont stressés,  11% se sentent en contrôle et 3% d’entre eux ressentent de la colère tout comme 2% des Canadiens. Peut-être pas idéal comme façon d’entamer  un nouvel investissement à long terme!

Tout comme lorsqu’ils recherchent l’âme sœur, les Canadiens ont aussi une liste d’exigences et de critères bien définis lorsqu’ils recherchent un véhicule

Lorsqu’on leur a demandé de nous nommer leurs trois critères les plus importants lors de l’achat d’une voiture neuve, c’est le coût(77%),  la consommation d’essence(68%) et la fiabilité (56%) qui sont ressortis de la liste des Canadiens interrogés.

Pour les Québécois, les trois critères décisifs lors de l’achat d’une voiture neuve sont le coût (78%),  la consommation d’essence (68%) et la sécurité (56%) du véhicule.

Notons que pour les Canadiennes, la sécurité vient avant la fiabilité.

Pour ce qui est de l’achat d’une voiture usagée, le coût est le principal critère qui importe les Canadiens (63%), suivi du kilométrage (58%) et de la condition générale du véhicule (condition de la carrosserie et de l’intérieur du véhicule) avec 43%.

La consommation d’essence importe moins lorsqu’on évalue l’achat d’une voiture usagée (28%). D’ailleurs, ce critère se retrouve derrière la fiabilité (35%) lorsque l’on parle de voitures usagées.

Pour les Québécois, ce sont les mêmes trois critères qui ressortent lorsqu’ils évaluent faire l’achat d’une voiture usagée que dans l’ensemble du Canada soit: le coût (65%), le kilométrage (60%) et la condition générale du véhicule (45%).

C’est sur le Web que les Canadiens se dirigent en premier lorsque vient le temps de s’informer sur un véhicule neuf ou usagé. En effet, 71% des répondants ont affirmé que les sites spécialisés ainsi que les critiques disponibles en ligne constituent leur première source d’information.

20% des Canadiens se tournent vers leur famille et amis afin de leur demander leur avis et étonnement, seulement 7% d’entre eux se fient aux classements qu’offrent les principaux quotidiens.

Du côté de la belle province,  le Web constitue également la source principale (47%) suivi par la famille et les amis (25%), les critiques en lignes (20%) et les classements des principaux quotidiens se retrouvent ici aussi, en dernière option avec 8%.

 

Les Canadiens sont-ils plus du genre à sauver la planète ou leur portefeuille

Les Québécois sont plutôt mitigés à ce sujet. 41% des répondants disent considérer l’idée d’acheter une voiture électrique ou hybride, 35% sont indécis et 24% ne sont pas intéressés par cette technologie.

66% des Québécoisaffirment que la hausse du prix du carburant influence leur décision en matière d’achat de véhicule électrique/hybride.

Sans surprise du côté de la Colombie-Britannique,75% de ses résidents considèrent passer au vert à la suite des hausses du prix de l’essence alors que seulement 57% des résidents des Prairies considèrent l’idée.

Parmi les citoyens canadiens ayant mentionné ne pas se sentir concernés par le réchauffement de la planète, plus du tiers évaluent l’idée d’acheter une voiture électrique ou hybride.

 

Et que conduisent les Canadiens?

64% vont jeter leur dévolu sur une voiture neuve contre 28% qui choisiront une voiture usagée (8% sont indifférents à l’idée).

Du côté des Québécois, 72%  achèteront une voiture neuve contre 20% qui pencheront pour une voiture usagée (7% sont indifférents). Autre fait intéressant, au Québec les conducteurs se retrouvent, en grande partie, au volant de voitures automatiques(71%).

65% des Canadiens achètent une voiture neuve aux cinq ans, mais seulement 41% sont fidèles à une marque. Du côté desQuébécois, c’est 54% qui achètent une voiture neuve aux cinq ans et seulement 30% vont la conduire jusqu’à ce qu’elle rende l’âme.

86% des Canadiens achètent ou financent leurs véhicules tandis que 13% vont opter pour la location. Les données sont similaires pour le Québec avec 81% optant pour l’achat ou le financement, 9% pour la location et 10% qui n’ont pas de préférence à ce sujet.

 

Catégories: Actualités, Statistiques

À propos de l'auteur

Alex Crépault

Passionné de l'automobile depuis 1981. Journaliste automobile, créateur du magazine Québec Tuning, promoteur de la série Drift Mania, directeur de marketing automobile pour BMG/Scion Canada et co-propriétaire de MediaGo Communications Inc.

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*