AJAC EcoRun

EcoRun de l’AJAC: La consommation à son meilleur

Cela a changé depuis l’année-modèle 2015 alors que le Canada a adopté la procédure à cinq cycles importée des États-Unis. Les cotes de consommation ont justement bondi de 10 à 20% par rapport aux anciennes mesures mais, au moins, elles se sont rapprochées de la réalité des Canadiens.

Par ailleurs, parce que les prix de l’essence jouent au yo-yo avec nos nerfs et notre budget, et parce que la majorité d’entre nous aimeraient bien de toutes façons diminuer la quantité d’émissions nocives rejetées dans l’atmosphère, les constructeurs se sont passés le mot pour mettre au point des motorisations de plus en plus écologiques.

D’une part, donc, vous avez un organisme fédéral qui fait de son mieux pour certifier des cotes de consommation et, d’autre part, vous avez une industrie qui s’ingénie à baisser ces cotes afin de réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page