Douze concessions Toyota du Québec reçoivent le Prix du président 2018

Douze concessions Toyota du Québec reçoivent le Prix du président 2018

Le constructeur Toyota remet chaque année le Prix du président aux concessionnaires qui se sont démarqués au chapitre des ventes, des pièces et du service et, enfin, sur le plan de la satisfaction de la clientèle.

 

Sirius: Application

En tout, 35 concessions à travers le Canada ont reçu cette distinction, dont 12 au Québec. Les 23 autres concessions sont réparties entre l’Ontario, l’Alberta et la Colombie-Britannique.

En fait, le constructeur veut mettre en valeur le côté opérationnel de l’entreprise, notamment sur les ventes, la satisfaction de la clientèle, la performance et la formation.

La concession Scarbourough Toyota, de Scarborough en banlieue de Toronto, s’est quant à elle vu remettre la distinction Élite. « Cet honneur témoigne de l’exploit que représente le fait d’être un des établissements dont le volume de ventes est parmi les plus importants au pays tout en demeurant l’un des meilleurs en matière d’excellence opérationnelle.», nous a expliqué Toyota Canada. 

 

 

«Viser l’excellence»

«C’est une belle reconnaissance de la part du manufacturier. On veut toujours viser l’excellence et être reconnu comme un opérateur d’exception. Cette distinction nous donne droit à un voyage annuel avec président exécutif de Toyota Canada», affirme Claude Plamondon, président de St-Raymond Toyota. Cette année, le voyage se fera en Afrique, en Tanzanie pour être plus précis. «Dans ces voyages-là, on va dans des endroits où on irait pas nous-même», illustre-t-il.

St-Raymond Toyota a remporté trois fois le prix du président durant les quatre dernières années, soit en 2015, en 2017 et en 2018. En raison de son volume de ventes, la concession fait partie du groupe 3 qui englobe 80 concessions au Canada. Seules les sept premières sont récompensées.

 

Les Prix du président Toyota au Québec

À propos de l'auteur

Paul-Robert Raymond

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.

écrire un commentaire

<