Dealer.com: Placer sa pub sur le Web les deux doigts dans le nez 

Dealer.com:  Placer sa pub sur le Web les deux doigts dans le nez 

En avril dernier, Cox Automotive Canada a annoncé qu’elle offrirait la commercialisation de Dealer.com aux concessionnaires automobiles du Canada. Quoique Dealer.com célèbre actuellement ses 20 ans d’existence au sud de la frontière, c’est seulement depuis 2015 que les services de publicité sur le Web de Dealer.com ont commencé à être disponibles au Canada et ce, exclusivement à travers des relations directes avec les fabricants, tel FCA, ainsi que par l’intermédiaire de certains revendeurs. Maintenant que le produit est offert à tous les concessionnaires du pays, AutoMédia s’est entretenu avec Richard Evans, vice-président et directeur général de Dealertrack Canada, (une division de Cox), pour mieux comprendre comment Dealer.com aide les concessionnaires à faire de la publicité sur le Web. 

iA-Financement
Richard Evans, vice-président et directeur général de Dealertrack Canada

Richard Evans, vice-président et directeur général de Dealertrack Canada

 

SiriusXM

Qu’est-ce que Dealer.com ?

Dealer.com est une plateforme numérique à la fine pointe de la technologie que les concessionnaires automobiles utilisent pour gérer leur stratégie de publicité sur le Web, ce qui inclut : où dépenser son argent, comment dépenser son argent et comment optimiser son investissement, le tout en employant les meilleures méthodes pour cibler et rejoindre ses clients potentiels. 

C’est une plateforme incroyable qui permet au concessionnaire de cibler les bons clients là où ils se trouvent. Par exemple, pour un véhicule donné, Dealer.com va indiquer au concessionnaire s’il devrait investir sur Google Search, sur Facebook, lancer une campagne de reciblage ou aller ailleurs comme sur Instagram pour rejoindre son client. 

Ensuite, la plateforme possède tout le data, les outils et la stratégie nécessaires pour atteindre le client que le concessionnaire veut aligner sur sa business, pour un ou des véhicules spécifiques, de la façon la plus rentable possible. 

 

Est-ce que la plateforme est rattachée au site Web du concessionnaire ?

Oui. Le système est lié à l’inventaire du concessionnaire, que ce soit à travers son site Web ou son DMS. Donc, le système connaît l’inventaire du concessionnaire, il sait qui sont les clients du concessionnaire, et il analyse la meilleure façon de rejoindre les nouveaux clients qui sont susceptibles d’entrer en concession et d’acheter les véhicules proposés. 

 

En somme, le concessionnaire a accès à un tableau de bord qui lui indique, pour un véhicule spécifique, la meilleure stratégie publicitaire pour rejoindre des acheteurs potentiels ? 

Exactement ! Le système demande au concessionnaire : « Pour tel véhicule, combien veux-tu dépenser en publicité pour cibler et rejoindre les acheteurs le plus susceptibles d’acheter le véhicule en question? » 

 

Est-ce qu’on peut dire que Dealer.com est l’équivalent d’une agence de publicité Web ? 

Dealer.com est avant tout un programme numérique. Mais sous le programme on trouve une agence qui aide nos clients à maximiser le rendement du système. Nous avons des stratégistes numériques qui s’assoient avec le concessionnaire pour créer des audiences ou des profils conçus spécifiquement pour les sortes de véhicules à vendre et leur type de budget publicitaire. 

 

Est-ce que les groupes de concessions ont plus tendance à utiliser leurs propres experts qu’un programme comme Dealer.com ? 

En fait, c’est l’inverse. Qu’ils se servent de Dealer.com exclusivement ou qu’ils décident de l’utiliser en partenariat avec leurs stratégistes maison, les groupes sont généralement les premiers à se doter des meilleurs outils sur le marché. 

 

Dealer.com propose-t-il des forfaits mensuels ? 

Oui. Nous avons divers modèles d’affaires pour les différents types de concessionnaires, mais il ne s’agit pas d’un programme très coûteux. À la fin de la journée, la dépense la plus importante demeure le budget publicitaire que le concessionnaire veut investir. 

On se plaît à dire que le prix de la plateforme ne va pas empêcher quiconque d’aller se battre sur le terrain. C’est vraiment la façon dont le concessionnaire alloue son budget publicitaire au Web versus les médias traditionnels (journaux, radio, télé, etc.) qui lui permettra d’optimiser ses performances sur le Web. 

 

Est-ce que Dealer.com est une plateforme bilingue ? 

Oui, totalement. C’est d’ailleurs l’une des raisons naturelles pour laquelle nos marques de commerce aux États-Unis ou d’ailleurs dans le monde veulent s’allier à Cox Automotive Canada. Nous avons une couverture bien établie à la grandeur du pays, notamment au Québec grâce à nos 150 employés qui travaillent dans nos bureaux de la Belle Province. 

 

Combien de concessionnaires collaborent avec Dealer.com actuellement à travers le Canada ? 

Normalement, nous ne divulguons pas ce genre d’informations, mais je peux dire que c’est un chiffre dans les centaines. 

 

Est-ce que Dealer.com prépare de nouvelles fonctionnalités ?

Oui. Nous sommes constamment en train d’innover pour assurer que nos solutions de publicité Web continuent de progresser. Voici quelques nouveautés : 

  • Optimisation du budget de recherche sur Bing pour rejoindre plus de clients
  • Pour Instagram, nous venons de lancer des outils vraiment très spécialisés qui permettent aux concessionnaires de vraiment cibler et présenter le bon véhicule au consommateur, de façon rapide et rentable. Instagram est actuellement un canal très cost effective sur notre plateforme 
  • Nouvelles options sur Facebook
  • Audiences personnalisées et capacités de ciblage améliorées
  • Protection contre la fraude (certification TAG)
  • Enchères en temps réel : plus d’intégration de données
  • Avec nGage, nous mettons l’accent sur la qualité plutôt que sur la quantité. Grâce à nos algorithmes de données exclusifs, nous nous concentrons sur les bons consommateurs qui sont sur le marché et nous nous assurons que la « dépense » du concessionnaire est utilisée pour ces acheteurs.

Catégories: Industrie

À propos de l'auteur

Alex Crépault

Passionné de l'automobile depuis 1981. Journaliste automobile, créateur du magazine Québec Tuning, promoteur de la série Drift Mania, directeur de marketing automobile pour BMG/Scion Canada et co-propriétaire de MediaGo Communications Inc.

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*