Jean Leblanc

CSI : OUI, MAIS POUR LES BONNES RAISONS !

Sommes-nous rendus à payer notre client pour un bon CSI ? Sommes-nous rendus si bas ?

Dans le fond, à quoi cela rime-t-il ? Qu’il y a de la pression de haut en bas et de long en large. Dans certains cas, le manufacturier s’en sert même pour mousser la vente d’autos en gros à la concession ; ou il offre un rabais sur certains modèles si ton CSI est supérieur à 94 % ; ou il accentue la pression en précisant que la concession devra adhérer à une formation spéciale à grands frais si son CSI performe sous la norme durant plusieurs mois.

À mon avis, c’est de la foutaise ! Ce n’est pas de cette façon que l’on gardera nos clients. Au contraire, en sentant la pression, notre client préfèrera aller ailleurs. Et on se demandera après pourquoi il nous aura déserté…

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page