Conflit Saguenay

Conflit au Saguenay : surtout des perdants

Après 34 mois de lockout, les employés reprendront du service à partir du 25 janvier. La loi 71 validée par la Cour supérieure du Québec dicte la fin du conflit et le retour pour plus de 400 travailleurs.

L’arbitre mandaté, Denis Gagnon, prépare les modalités du retour au travail afin de préciser les dates auxquelles les ressources seront rappelées. La rentrée s’effectuera sous les conditions de travail tirées de la convention collective en vigueur en 2013, avant le conflit. Par la suite, l’arbitre – M. Gagnon ou un nouveau mandataire – aura six mois pour réécrire une convention. Les conditions déjà acceptées par les deux parties feront partie de la convention et, dans le cas de points en litige, l’arbitre tranchera. La nouvelle convention sera en vigueur pendant une période de 1 à 3 ans.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page