Salon-du-Véhicule-Électrique-de-Québec

Ce qu’ils en pensent: Salon du véhicule électrique de Québec

 

Alexis Duval, conseiller chez Saint-Nicolas Hyundai et Dominique Mayrand-Lefebvre, son homologue chez Hyundai Beauport
Alexis Duval, conseiller chez Saint-Nicolas Hyundai et Dominique Mayrand-Lefebvre, son homologue chez Hyundai Beauport

Comme Hyundai Auto Canada était absent du Salon, les promoteurs ont approché Beauport Hyundai pour assurer la présence du produit. Le Groupe Daigle, à qui appartient la concession, a accepté d’emblée et en a profité pour impliquer leur autre concession Hyundai située à St-Nicolas. Le groupe a assumé les frais liés à sa présence puisque l’aide du fabricant se limitait au niveau de la politique de Coop régulière et que les budgets étaient déjà dépassés. « Les ventes ont littéralement explosé depuis l’annonce du gouvernement », rapporte Alexis Duval, conseiller chez Saint-Nicolas Hyundai. Dominique Mayrand-Lefebvre, son homologue de Beauport, ajoute : « Ce n’est pas la même clientèle. Le rabais a ouvert plus de portes ». Il estime que 1 personne sur 10 est désormais intéressée par l’électrique, alors que ce nombre se chiffrait plutôt à 1 sur 30 à l’arrivée du Kona. L’effet pervers de cet engouement? Les clients doivent commander leur Kona EV 2020 et patienter de 6 à 8 mois…

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page