Canadian Black Book

Canadian Black Book: Les bons coups de 2016

Une tendance qui a comme conséquence de diminuer les frais d’impression et de mise à la poste du guide automobile publié aux deux semaines, ainsi que du guide des camions légers et celui des voitures anciennes qui, pour leur part, sont publiés mensuellement.

 

LES SOUHAITS DE 2017

«On souhaite développer davantage de synergie entre les consommateurs qui consultent notre site web pour connaître la valeur d’échange de leur véhicule et les marchands en quête de véhicules d’occasion de qualité et d’une nouvelle clientèle. Dans cette optique, nous souhaitons informer le plus possible l’ensemble de nos clients pour qu’ils puissent prendre de part et d’autre des décisions d’achat encore plus éclairées », révèle Yves Varin.

« L’année 2017 va nous permettre de récolter le fruit mûr de cette transaction. Et je vous le promets, ça sera toute une récolte ! »

Précisons que le site du Canadian Black Book enregistre déjà plus de 500 000 visites par mois. En clair, Yves Varin prévoit une kyrielle de nouveautés pour la prochaine année : « L’année 2017 va nous permettre de récolter le fruit mûr de cette transaction. Et je vous le promets, ça sera toute une récolte ! »

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page