Canadian Black Book: Les bons coups de 2016

Canadian Black Book: Les bons coups de 2016

L’année qui s’achève en aura été une de consolidation chez Canadian Black Book, indique d’emblée Yves Varin, directeur national du développement des affaires de la publication pancanadienne. Rappelons qu’au printemps 2015, le CBB a été acheté par le conglomérat de presse américain Hearst Business Media qui détient à lui seul une cinquantaine de publications, y compris le célèbre magazine Car & Driver.

« Le Canadian Black Book et sa contrepartie américaine, le Black Book USA, ont depuis toujours été des partenaires d’affaires travaillant en étroite collaboration. Aujourd’hui, notre relation est plus forte que jamais. De plus, la taille de nos entreprises combinées nous procure des ressources financières nous permettant de faire passer notre technologie à un niveau supérieur. Le CBB a toujours été perçu par l’industrie comme l’entité indépendante la plus crédible en matière d’évaluation automobile au Canada. En 2017, cette alliance nous permettra d’élargir notre offre de service et ainsi prendre de l’expansion dans ce domaine », explique M. Varin. L’amélioration du produit coïncide également avec une migration massive des utilisateurs « papier » vers les versions numériques du CBB. « On a toujours dit à nos clients qu’on leur vendait des données et non des livres. Les habitudes de nos utilisateurs ont complètement changé. Aujourd’hui, plus de 70 % de notre clientèle consulte les versions numériques alors qu’elle n’était que 30 % il y a deux ans », signale Yves Varin.

Sirius: Application

Une tendance qui a comme conséquence de diminuer les frais d’impression et de mise à la poste du guide automobile publié aux deux semaines, ainsi que du guide des camions légers et celui des voitures anciennes qui, pour leur part, sont publiés mensuellement.

 

Carrières Auto

LES SOUHAITS DE 2017

«On souhaite développer davantage de synergie entre les consommateurs qui consultent notre site web pour connaître la valeur d’échange de leur véhicule et les marchands en quête de véhicules d’occasion de qualité et d’une nouvelle clientèle. Dans cette optique, nous souhaitons informer le plus possible l’ensemble de nos clients pour qu’ils puissent prendre de part et d’autre des décisions d’achat encore plus éclairées », révèle Yves Varin.

« L’année 2017 va nous permettre de récolter le fruit mûr de cette transaction. Et je vous le promets, ça sera toute une récolte ! »

Précisons que le site du Canadian Black Book enregistre déjà plus de 500 000 visites par mois. En clair, Yves Varin prévoit une kyrielle de nouveautés pour la prochaine année : « L’année 2017 va nous permettre de récolter le fruit mûr de cette transaction. Et je vous le promets, ça sera toute une récolte ! »

 

Canadian Black Book Yves Varin

Yves Varin, directeur national du
développement des affaires du Canadian Black Book.

 

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<