Acheter une concession aux États-Unis : ce qu’il faut savoir

Acheter une concession aux États-Unis : ce qu’il faut savoir

L’achat par des Canadiens de concessions au sud de la frontière a récemment fait les manchettes. On avait plutôt anticipé que des groupes américains viendraient magasiner chez nous et voilà que c’est exactement le contraire qui se produit. Les raisons sont nombreuses, mais voici les principales. Collaboration spéciale de Maxime Théorêt, CPA, CA, AutoCap / Dealer Solutions. 

 

 

Sirius: Application

ROI (retour sur investissement) plus élevé

Les valeurs des concessions aux États-Unis sur une base comparative sont moindres. En effet, pour acheter une franchise de même marque dans un marché similaire en grandeur avec un volume comparable, le prix payé est largement inférieur dans la plupart des cas à celui que l’on paye au Québec.

Dans certains cas, pour certaines bannières comme GM et Ford, on parle carrément de moitié moins cher aux USA, ce qui est en soi un fort incitatif pour tenter une expansion vers le sud. Et puisque les valeurs sont moindres pour un profit comparable, les retours sur investissement sont donc alléchants. 

Carrières Auto

 

Des lois différentes

L’environnement légal américain est complètement différent du contexte canadien. Il en va de même en ce qui concerne les droits des franchisés envers les manufacturiers. Les intérêts des concessionnaires sont très bien représentés aux États-Unis et les ententes avec les constructeurs sont jugées plus favorables que celles qui prévalent au Canada.

Allez faire un tour à Détroit et vous le constaterez vous-même. Les programmes Image des manufacturiers n’y sont pas aussi exigeants que chez nous, et ce, même si on se trouve dans la capitale américaine de l’industrie automobile. Vous aurez de la difficulté à reconnaître certaines concessions Ford, GM ou Chrysler, car les installations ne sont pas mises à jour selon les standards appliqués au Canada. 

 

Taux de change

À première vue, on pourrait penser que le taux de change en faveur des USA pourrait décourager les Canadiens et nuire au rendement de leur investissement. Sauf que si le prix d’acquisition en dollar canadien semble plus élevé, les profits en dollars américains seront eux aussi convertis en argent canadien. Et là, le comptable est content !

En fait, la clé est que le taux de change demeure relativement stable. Les gains ou les pertes de change se réalisent lorsqu’il y a beaucoup de fluctuation dans le marché monétaire. Bien qu’il soit impossible de prévoir les fluctuations du taux de change, il est possible de se couvrir en achetant des contrats de change qui pourraient permettre de neutraliser ou de limiter le risque. 

 

Marché important

Pour certains acheteurs qui souhaitent faire grandir leur entreprise, le marché américain offre un potentiel énorme. On y dénombre plus de 16 500 concessions automobiles, soit environ cinq fois plus que dans le Canada tout entier. De plus, le concessionnaire américain vend annuellement plus de 1000 unités neuves, soit une moyenne beaucoup plus élevée que celle de ses collègues canadiens.

Sur le plan de la géographie, les Canadiens recherchent principalement des acquisitions dans la « Sun Belt », c’est-à-dire les États du Sud. Les valeurs des concessions y sont justement plus élevées, car elles reflètent la demande, d’autant plus que les groupes américains lorgnent aussi ces marchés favorisés par un climat clément et une qualité de vie enviable. 

 

En conclusion

Il existe de nombreuses bonnes raisons de magasiner une concession chez nos voisins, mais il n’en demeure pas moins qu’il faut aussi considérer plusieurs conséquences légales et financières. Pour que le jeu en vaille la chandelle, un acheteur potentiel doit d’abord établir une stratégie géographique afin d’optimiser ses déplacements et la gestion des opérations. 

 

Lire notre article: Acheter et vendre un concessionnaire automobile: La santé des transactions au Québec en 2019

 

 

Découvrez les concessionnaires qui sont à vendre au Québec grâce à Dealer Solutions.

Catégories: Industrie

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<