1,985 million de véhicules neufs vendus au Canada en 2018

1,985 million de véhicules neufs vendus au Canada en 2018

En 2018, l’industrie canadienne de l’automobile n’aura pas réussi à répéter l’exploit de 2017. À la fin de l’année qui vient de se terminer, les ventes de véhicules neufs se sont chiffrées à 1,985 million d’unités, tout juste sous la barre des 2 millions, franchie l’année précédente, selon les données publiées par DesRosiers Automotive Consultants Inc.

Malgré tout, 2018 aura été une bonne année, alors que l’industrie n’a vendu que 2,6 % moins d’unités que durant l’année-record de 2017. Les ventes des mois de janvier et de février 2018 ont fracassé des records, stimulés par celles des mois précédents. Le marché a perdu de la vigueur au cours de la seconde moitié de 2018, réalisant le premier déclin annuel des ventes depuis 2009.

Can Night

Pour une première fois au Canada, les ventes des camions légers ont dépassé les 70 %, laissant une part de marché de 29,1 % aux voitures. La dernière fois qu’une catégorie de véhicules a dominé l’autre, c’était en 1990 alors que les voitures représentaient une part de marché frôlant les 70 %.

Le segment des VUS sous-compacts a la cote. Alors que le segment des VUS compacts dominait le marché, le premier l’a dépassé et a atteint presque la moitié des parts de marché entre 2017 et 2018. Et même si les ventes totales ont diminué, celles des camions légers ont augmenté de 0,6 % par rapport à 2017, alors que celles des voitures ont baissé de 9,7 % durant la même période.

 

Les ventes de décembre

En décembre, les ventes au Canada ont connu un déclin de 8,0 % par rapport au même mois en 2017. Les ventes des voitures et des camions légers ont baissé respectivement de 12,1 % et de 6,5 %. Il s’est vendu au total 114 289 unités en décembre 2018. «Ce qui demeure un solide résultat pour un mois qui est traditionnellement lent», commente DesRosiers Automotive Consultants Inc. dans le communiqué publié jeudi.

Les ventes de GM ont chuté de 30 % en décembre, alors que Ford a su conserver la tête, en raison des ventes de son camion F-150.

Volvo a tiré son épingle du jeu avec une hausse de 29,8 % de ses ventes par rapport à 2017. Le constructeur suédois a connu la hausse la plus élevée de l’industrie.

FCA a subi une baisse de 15,8 % de ses ventes, ce qui a permis à Toyota/Lexus de prendre la troisième place en termes de volume de ventes total, avec 231 646 unités, en hausse de 3,2 %.

Mitsubishi a terminé l’année avec une hausse de 11,1 % de ses ventes par rapport à 2017, propulsé par une hausse de 27,9 % pour le mois de décembre.

Avec ses 58 070 nouveaux véhicules vendus, Subaru a battu son record de ventes pour une septième année consécutive.

Enfin, Volkswagen a terminé 2018 avec une augmentation de 17,6 % de ses ventes en décembre, en plus de connaître une hausse de 3,7 % pour l’année au complet.

 

iA-Financement
Catégories: Actualités, Statistiques

À propos de l'auteur

Paul-Robert Raymond

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*