Salon de l’auto : Los Angeles déclare la guerre à Détroit et New York

 

Une logistique qui s’annonce serrée

Ce nouveau calendrier cause déjà des maux de tête à certains manufacturiers, peut-on lire dans le Detroit Free Press. Certains manufacturiers ont signalé au journaliste Marc Phelan qu’il y aura un événement de trop dans cet agenda serré. Présenter un salon à New York, remballer la marchandise pour traverser le pays vers L.A, pour ensuite revenir vers les Grands Lacs impliquera des sommes d’argent importantes et beaucoup de temps. « Nous allons sans doute devoir faire des choix », a d’ailleurs déclaré un manufacturier au quotidien de Détroit.

Même si la COVID-19 est contrôlée, les ressources des constructeurs automobiles resteront très restreintes, a indiqué Michelle Krebs, analyste senior chez Cox Automotive au journaliste Phelan. Selon elle, les constructeurs automobiles devront être très sélectifs quant à leur choix de salon. Ils auront aussi tout un défi logistique pour déplacer leurs véhicules, leur personnel et leurs kiosques.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page