La Mirai est-elle aussi sexy que ça?

« Le Québec est avantageusement positionné pour devenir un leader mondial en matière de transition énergétique, un défi auquel sont conviées toutes les économies modernes », a indiqué Pierre Moreau, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles.

« L’arrivée de la Mirai au Québec concorde parfaitement avec l’adoption en décembre dernier de la norme Véhicule zéro émission qui vise à augmenter substantiellement le nombre de voitures électriques sur les routes du Québec », a affirmé Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Comment ça marche ?

La Mirai comprend un réservoir à hydrogène, lequel se mélange à l’oxygène dans la pile à combustible. La réaction chimique produit deux choses : de l’électricité et de l’eau. L’électricité propulse le véhicule, produisant une puissance maximum de 151 chevaux et un couple maximal de 247 lb-pi. L’eau est la seule émission de la voiture qui est évacuée par le tuyau d’échappement – non, l’eau ne gèlera pas même au Québec!

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page