La mobilité durable: You bet!

La mobilité durable: You bet!

Pari, vœux ou choix de société, les technologies vertes régnaient lors de l’ouverture du Sommet mondial de la Mobilité durable Movin on hier, tenu à l’Arsenal de Montréal. Un happening de haute technologie où les constructeurs et les concessionnaires de voitures vertes qui ont le vent dans les voiles côtoyaient des acteurs de l’industrie venus des quatre coins du monde.

Parmi les voitures à l’essai, la Leaf était au rendez-vous. Caroline Biron, conseillère des ventes et locations chez Nissan Gabriel Jean-Talon, répondait aux questions des visiteurs et des délégués. Après le Salon VÉ Montréal très achalandé, le sommet amène de nouveaux fervents.

Avec de nombreuses unités achetées par la ville de Montréal et trois compagnies de taxi qui désirent en faire autant, Nissan profite bien du mouvement.

Caroline Biron de Nissan Gabriel Jean-Talon proposait l’essai de la Leaf .

Fidèle participant de ce genre d’évènement, le modèle S de Tesla était également à l’essai. Tatiana Ramirez, spécialiste de l’expérience client à la concession Montréal-Ferrier, guidait les conducteurs.

Tatiana Ramirez et la Tesla modèle S

Quant à la participation de BMW, en plus des voitures à l’essai, Ursula Mathar, vice-présidente du développement durable et de la protection de l’environnement, Groupe BMW, a présenté une conférence sur comment le développement durable peut rimer avec avantage compétitif. Au-delà des voitures de sa série i, le constructeur s’est lancé dans l’autopartage et inclut des technologies vertes dans sa production. À venir Entretien exclusif avec BMW.

La sportive i8 de BMW

Enfin, les nouvelles Ioniq de Hyundai se trouvaient sur le site aux côtés de la Tucson Fuel Cell  (hydrogène). Don Romano, président de Hyundai Canada, en a surpris plusieurs lors de sa conférence où il propose un échéancier plus graduel de la révolution des technologies. Fier de pouvoir offrir des voitures dans tous les segments verts, le p. d.-g. a un faible pour l’hydrogène. Ne manquez pas l’entretien exclusif avec Don Romano.

Les Ioniq de Hyundai en version électrique et hybride

Tous nos élus d’une même voix

Il est rare qu’une cause fasse l’unanimité à tous les paliers de gouvernements. Pourtant, lorsqu’il s’agit de mobilité durable, tous s’accordent.

Denis Coderre, maire de Montréal, Pierre Arcand ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et Marc Garneau, ministre des Transports étaient tous présents afin de réitérer leur volonté de faire du Québec un exemple par excellence de mobilité durable.

« Ici à Montréal et au Québec, nous croyons aux changements climatiques et nous ne construisons pas de mur, mais des ponts », a lancé Denis Coderre en ouverture du sommet. Les convictions du maire de la métropole sont claires, « il faut repenser le transport… Tout va se faire en fonction de l’électrification ».

Denis Coderre, maire de Montréal au sommet MovinOn

Accompagné du président de Michelin -présentateur officiel du sommet- Jean-Dominique Senard a renchéri : « il faut passer de l’ambition à l’action de façon concrète… un grand défi, mais il est nécessaire » a-t-il insisté.

Jean-Dominique Senard président de Michelin

Pour sa part, le ministre Pierre Arcand a souligné que « nous avons tous les atouts pour passer à l’action, l’hydroélectricité et les expertises… il faut avoir la volonté d’aller plus loin ».

Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec

Quant à Marc Garneau, en rappelant les débuts de l’automobile dans un monde de voitures à cheval, le ministre des Transports voit la mobilité durable comme une autre révolution.

Marc Garneau, ministre des Transports, gouvernement du Canada

Catégories: Actualités, Événements

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*